Émilie du Châtelet

mathématicienne et physicienne française

Gabrielle Émilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise du Châtelet, communément appelée Émilie du Châtelet, née à Paris le 17 décembre 1706 et morte à Lunéville en Lorraine le 10 septembre 1749, est une mathématicienne française, connue pour sa traduction des Philosophiae naturalis principia mathematica d'Isaac Newton.

Portrait par Latour

Citations d'Émilie du ChâteletModifier

Réflexions sur le bonheurModifier

Il faut pour être heureux, s’être défait des préjugés ; être vertueux ; se bien porter ; avoir des goûts et des passions ; être susceptible d’illusion ; car nous devons la plupart de nos plaisirs à l’illusion, et malheureux est celui qui la perd.

  • Opuscules philosophiques et littéraires, Texte établi par M. l'abbé (Simon-Jacques) Bourlet de Vauxcelles, éd. Imprimerie de ChevetPUF, 1796, p. 01


Institutions de physiqueModifier

J'ai toujours pensé que le devoir le plus sacré des Hommes était de donner à leurs Enfans une éducation qui les empêchât dans un âge plus avancé de regretter leur jeunesse, qui est le seul temps où l'on puisse véritablement s'instruire.

  • Institutions de physique, Émilie du Châtelet, éd. Paris, Prault, 1740, p. 02


Dissertation sur la nature et la propagation du feuModifier

Il y a dans la Terre un Feu central qui est la cause des végétations qui se font dans son sein.

  • Dissertation sur la nature et la propagation du feu, Émilie du Châtelet, éd. Paris, Prault, 1744, p. 139


Citations sur Émilie du ChâteletModifier

Lettre de Voltaire (au-devant des Elémens de Newton)Modifier

TU m’appelles à toi, vaſte & puiſſant génie,
Minerve de la France, immortelle Emilie.
Je m’éveille à ta voix, je marche à ta clarté,
Sur les pas des vertus & de la vérité.
Je quitte Melpoméne & les jeux du Théâtre,
Ces combats, ces lauriers, dont je fus idolâtre.

  • Sur la physique de Newton, À Madame la Marquise du Chastelet, Voltaire, éd. Seuil, 1738, p. 01


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :