Ahmadou Kourouma

écrivain ivoirien

Ahmadou Kourouma est un écrivain ivoirien né le à Boundiali (Côte d'Ivoire) et mort le à Lyon (France).

Ahmadou Kourouma-FIG 2000 (3)

Citations

modifier

Les soleils des Indépendances, 1970

modifier
L'hyène a beau être édentée, sa bouche ne sera jamais un chemin de passage pour le cabrin.
  • Les soleils des Indépendances, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, coll. « Points », 1970  (ISBN 978-2-02-025921-7), partie 1, p. 17


A vouloir tout mener au galop, on enterre les vivants, et la rapidité de la langue nous jette dans de mauvais pas d'où l'agilité des pieds ne peut nous retirer.
  • Les soleils des Indépendances, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, coll. « Points », 1970  (ISBN 978-2-02-025921-7), partie 1, p. 22


Les grands hommes sont nés de mères qui ont couvé les peines, les pleurs, les soucis et les sueurs du mariage...
  • Les soleils des Indépendances, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, coll. « Points », 1970  (ISBN 978-2-02-025921-7), partie 1, p. 45


A la femme sans maternité manque plus que la moitié de la féminité.
  • Les soleils des Indépendances, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, coll. « Points », 1970  (ISBN 978-2-02-025921-7), partie 1, p. 52


L'or ne se ramasse que par celles qui n'ont pas d'oreilles solides pour porter de pesantes boucles.
  • Les soleils des Indépendances, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, coll. « Points », 1970  (ISBN 978-2-02-025921-7), partie 1, p. 54


On n'apprécie pas les avantages d'un père, d'un père, sauf quand on trouve la maison vide du père.
  • Les soleils des Indépendances, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, coll. « Points », 1970  (ISBN 978-2-02-025921-7), partie 2, p. 102


On ne rassemble pas des oiseaux quand on craint le bruit des ailes.
  • Les soleils des Indépendances, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, coll. « Points », 1970  (ISBN 978-2-02-025921-7), partie 3, p. 153


En politique, le vrai et le mensonge portent le même pagne.
  • Les soleils des Indépendances, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, coll. « Points », 1970  (ISBN 978-2-02-025921-7), partie 3, p. 157


A trop se mettre en peine pour d'autres, le malheur qui n'était pas nôtre nous frappe.
  • Les soleils des Indépendances, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, coll. « Points », 1970  (ISBN 978-2-02-025921-7), partie 3, p. 158


Si grand que soit le pays où règne la discorde, sa ruine est l'affaire d'un jour.
  • Les soleils des Indépendances, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, coll. « Points », 1970  (ISBN 978-2-02-025921-7), partie 3, p. 174


On ne partage pas la mort avec son ami, mais s'il est humilié, couvert de honte, tu partages sa honte.
  • Les soleils des Indépendances, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, coll. « Points », 1970  (ISBN 978-2-02-025921-7), partie 3, p. 177

Les soleils des Indépendances, 1970

modifier
La seule blessure qui ne se ferme jamais est celle que vous laisse la morsure du crocodile issu et sorti de votre propre urine.
  • Les soleils des Indépendances, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, coll. « Points », 1970  (ISBN 978-2-02-025921-7), partie 2, p. 129
La plus belle harmonie, ce n'est ni l'accord des tambours, ni l'accord des xylophones, ni l'accord des trompettes, c'est l'accord des hommes.
  • Les soleils des Indépendances, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, coll. « Points », 1970  (ISBN 978-2-02-025921-7), partie 3, p. 181


En attendant le vote des bêtes sauvages, 1998

modifier
Si la perdrix s’envole son enfant ne reste pas à terre.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 11


Malgré le séjour prolongé d’un oiseau perché sur un baobab, il n’oublie pas que le nid dans lequel il a été couvé est dans l’arbuste.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 11


Quand on ne sait où l’on va, qu’on sache d’où l’on vient.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 11


C’est au bout de la vieille corde qu’on tisse la nouvelle.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 20


Tu cultives un jour chômé mais la foudre conserve la parole dans le ventre.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 20


Le veau ne perd pas sa mère même dans l’obscurité.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 37


L’éléphant meurt, mais ses défenses demeurent.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 37


Le proverbe est le cheval de la parole ; quand la parole se perd, c’est grâce au proverbe qu’on la retrouve.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 41


Il ne faut jamais verser du jus de viande dans la gorge d’une hyène et lui demander de le recracher.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 46


Le vieil œil finit, la vieille oreille ne finit pas.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 47


Le singe n’abandonne pas sa queue, qu’il tient soit de son père soit de sa mère.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 47


Le léopard est tacheté, sa queue l’est aussi.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 47


Il y a deux types d’aveugles : d’abord ceux qui irrémédiablement ont perdu la vue et qui parviennent avec une canne blanche à éviter les obstacles. Ce sont les aveugles de la vue. Et ceux qui ne croient pas, n’utilisent pas la voyance, les sacrifices. Ce sont les aveugles de la vie.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 59


Sur quelque arbre que ton père soit monté, si tu ne peux grimper, mets au moins la main sur le tronc.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 62


Qui se soustrait à la vue des gens rase le pubis de sa mère.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 62


Quand on voit les souris s’amuser sur la peau du chat, on mesure le défi que la mort peut nous infliger.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 63


La mort est l’aînée, la vie sa cadette. Nous, humains avons tort d’opposer la mort à la vie.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 63


On dit que la mort est préférable à la honte, mais il faut rapidement ajouter que la honte porte des fruits, la mort n’en porte pas.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 63


Aucune fortune n’est inépuisable.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 71


Sept nuits successives constituent une semaine. Trente nuits successives une lune.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 71


On tarde à grandir, on ne tarde pas à mourir.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 72


Le lieu où l’on attend la mort n’a pas besoin d’être vaste.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 72


Si Dieu tue un riche, il tue un ami ; s’il tue un pauvre, il tue une canaille.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 72


On n’est jamais, on ne vous prendra jamais, on ne vous acceptera jamais comme grand guérisseur de lèpre si votre mère est couverte de pustules.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 73


La mort engloutit l’homme, elle n’engloutit pas son nom et sa réputation.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 82


La mort est un vêtement que tout le monde portera.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 82


Parfois la mort est faussement accusée quand elle achève des vieillards qui par l’âge étaient déjà finis, déjà bien morts avant l’avènement de la mort.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 82


Le destin est une volonté de Dieu que personne ne peut contre-carrer.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 82


Une pirogue n’est jamais trop grande pour chavirer.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 95


Ce sont ceux qui ont peu de larmes qui pleurent vite le défunt.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 95


La chèvre morte est un malheur pour le propriétaire de la chèvre ; mais que la tête de la chèvre soit mise dans la marmite n’est un malheur que pour la chèvre elle-même.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 95


La vie est toujours douloureuse pour les gens qui aiment ceux qui les excluent et méprisent ceux qui les acceptent.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 99


La mort moud sans faire bouillir l’eau.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 106


On n’étend pas un tamis devant la mort.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 106


Le cadavre d’un oiseau ne pourrit pas en l’air, mais à terre.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 106


Ce ne sont pas par ses discours et ses gesticulations, mais par le silence et le sérieux que le sage se distingue dans une assemblée.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 107


Où un homme doit mourir il se rend tôt le matin.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 110


Quand le nerf vital est coupé, la poule tue le chat sauvage.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 110


Si un canari se casse sur ta tête, lave-toi de cette eau.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 110


Que personne ne se hâte de voir le jour ou tous ses parents et leurs familles feront son éloge.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 116


Les condoléances ne ressuscitent pas le défunt mais elles entretiennent la confiance entre ceux qui restent.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 116


La plume de l’oiseau s’envole en l’air mais elle termine à terre.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 117


Le sang qui doit couler ne passe pas la nuit dans les veines.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 117


Quand, au moment de la séparation entre deux individus, personne ne ressent de regret, la séparation est arrivée trop tard.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 122


Aimer c’est servir un autre que soi-même et en faire un maître.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 123


L’œil ne voit pas ce qui le crève.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 137


Quand le destin a coupé le lien, aucun parent ne lui cache son enfant.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 137


Ni l’argent ni la grandeur ne fait le bonheur.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 142


Si une mouche est morte dans une plaie, elle est morte là où elle devait mourir.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 153


Un seul chagrin ne déchire pas le ventre en une seule fois.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 153


La vérité et le mensonge ne sont jamais loin l’un de l’autre et rarement la vérité triomphe.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 156


Celui qui doit vivre survit même si tu l’écrases dans un mortier.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 168


Quand un homme la corde au cou passe près d’un homme tué il change de démarche et rend grâce à Dieu du sort que le Tout-Puissant lui a réservé.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 168


C’est celui qui ne l’a jamais exercé qui trouve que le pouvoir n’est pas plaisant.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 169


Quand la force occupe le chemin, le faible entre dans la brousse avec son bon droit.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 169


Le cri de détresse d’un seul gouverné ne vient pas à bout du tambour.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 169


Il est conseillé à qui parvient à faire la fortune d’un étranger avec un doigt, de retourner en direction de sa propre personne ses dix doigts pour se couvrir d’or.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 174


La première méchante bête qui menace un chef d’État et président d’un parti unique dans l’Afrique indépendante de la guerre froide, s’appelle la fâcheuse inclinaison en début de carrière à séparer la caisse de l’État de sa caisse personnelle.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 181


La vérité n’est très souvent qu’une seconde manière de redire un mensonge.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 184


Le coassement des grenouilles n’empêche pas l’éléphant de boire.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 196


Si le puissant mange un caméléon, on dit que c’est pour se soigner, c’est un médicament. Si le pauvre en mange, on l’accuse de gourmandise.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 196


Si un petit arbre est sorti de terre sous un baobab, il meurt arbrisseau.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 196


Dans un pouvoir despotique la main lie le pied, dans la démocratie c’est le pied qui lie la main.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 212


Mouche du roi est roi.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 212


Le tambour qui ne punit pas le crime est un cruchon fêlé.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 225


Il n’y a pas de mauvais roi, mais de mauvais courtisans.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 225


On ne prend pas un hippopotame avec un hameçon.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 240


Si tu vois une chèvre dans le repaire d’un lion, aie peur d’elle.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 240


Si le rat a mis une culotte, ce sont les chats qui l’ôtent.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 240


Un acacia ne tombe pas à la volonté d’une chèvre maigre qui convoite ses fruits.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 250


Le ciel n’a pas deux soleils, le peuple n’a pas deux souverains.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 250


Au chef il faut des hommes et aux hommes un chef.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 250


La terre glissante ne fait pas trébucher la poule.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 250


Le feu qui te brûlera, c’est celui auquel tu te chauffes.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 251


Un énorme éléphant n’a pas toujours d’énormes défenses.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 251


La civette dépose ses ordures à la source où elle a bu.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 251


La politique est illusion pour le peuple, les administrés. Ils y mettent ce dont ils rêvent.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 261


On ne satisfait les rêves que par le mensonge, la duperie. La politique ne réussit que par duplicité.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 261


C’est celui dont tu as soigné l’impuissance qui te prend ta femme.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 269


Si les batteurs de mil se cachent mutuellement les poils de leurs aisselles, le mil ne sera pas propre.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 269


C’est souvent l’homme pour qui tu es allé puiser l’eau dans la rivière qui a excité le léopard contre toi.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 269


Si quelqu’un t’a mordu, il t’a rappelé que tu as des dents.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 289


Si tu portes un vieillard depuis l’aube et que le soir tu le traînes, il ne se souvient que d’avoir été traîné.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 289


Qui est souvent à la cour du roi finit toujours par trahir ses amis.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 289


La buse qui plane ne se doute pas que ceux qui sont en bas devinent ses intentions.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 308


On n’oublie pas l’arbuste derrière lequel on s’est caché quand on a tiré sur un éléphant et qu’on l’a touché.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 308


Le palétuvier d’eau douce danse mal parce qu’il a de trop nombreuses racines.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 308


Il n’y a pas qu’un jour, demain aussi le soleil brillera.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 309


Si tu supportes la fumée, tu te réchaufferas avec la braise.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 309


Une petite colline te fait arriver à une grande.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 309


Qui vit longtemps voit la danse de la colombe.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 322


Le destin souffle sans soufflet de forge.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 322


La vache qui reste longtemps en place s’éloigne avec une fléchette.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 322


Le jour éloigné existe mais celui qui ne viendra pas n’existe pas.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 338


Quand l’incendie de brousse traverse le fleuve, c’est une cause d’embarras grave pour celui qui voulait l’éteindre.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 338


La limite du mauvais coucheur c’est l’intérieur de la tombe.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 338


On ne met pas des vaches dans tous les parcs que l’esprit construit.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 358


Au bout de la patience, il y a le ciel.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 358


La nuit dure longtemps mais le jour finit par arriver.
  • En attendant le vote des bêtes sauvages, Ahmadou Kourouma, éd. Seuil, 1998  (ISBN 2-02-033142-X), p. 358


Allah n’est pas obligé , 2000

modifier
Un enfant poli écoute, ne garde pas la palabre…
  • Allah n’est pas obligé, Ahmadou Kourouma, éd. Éditions du seuil, 2000  (ISBN 2-02-052571-2), partie 1, p. 11


Il faut toujours remercier l’arbre à karité sous lequel on a ramassé beaucoup de ses fruits pendant une bonne saison.
  • Allah n’est pas obligé, Ahmadou Kourouma, éd. Éditions du Seuil, 2000  (ISBN 2-02-052571-2), partie 1, p. 16


Un enfant n’abandonne pas la case de sa maman à cause des odeurs d’un pet.
  • Allah n’est pas obligé, Ahmadou Kourouma, éd. Éditions du Seuil, 2000  (ISBN 2-02-052571-2), partie 1, p. 18


Un pet sorti des fesses ne se rattrape jamais.
  • Allah n’est pas obligé, Ahmadou Kourouma, éd. Éditions du Seuil, 2000  (ISBN 2-02-052571-2), partie 1, p. 22


Allah dans sa bonté ne laisse jamais vide une bouche qu’il a créée.
  • Allah n’est pas obligé, Ahmadou Kourouma, éd. Éditions du Seuil, 2000  (ISBN 2-02-052571-2), partie 1, p. 41


Les animaux traitent mieux les blessés que les hommes.
  • Allah n’est pas obligé, Ahmadou Kourouma, éd. Éditions du Seuil, 2000  (ISBN 2-02-052571-2), partie 2, p. 96


Quand on reussit un coup mirifique avec un second on ne jouit pleinement du fruit de la rapine qu’après avoir éliminé ce second.
  • Allah n’est pas obligé, Ahmadou Kourouma, éd. Éditions du seuil, 2000  (ISBN 2-02-052571-2), partie 4, p. 109


Le chien n’abandonne jamais sa façon déhontée de s'asseoir.
  • Allah n’est pas obligé, Ahmadou Kourouma, éd. Éditions du seuil, 2000  (ISBN 2-02-052571-2), partie 4, p. 146


On suit l’éléphant dans la brousse pour ne pas être mouillé par la rosée.
  • Allah n’est pas obligé, Ahmadou Kourouma, éd. Éditions du seuil, 2000  (ISBN 2-02-052571-2), partie 5, p. 164


Mordre sans avoir de dent.
  • Allah n’est pas obligé, Ahmadou Kourouma, éd. Éditions du seuil, 2000  (ISBN 2-02-052571-2), partie 5, p. 166


Mettre une abeille dans les yeux d’un patient.
  • Allah n’est pas obligé, Ahmadou Kourouma, éd. Éditions du seuil, 2002  (ISBN 2-02-052571-2), partie 5, p. 179