Amazones du Dahomey

Cette page est une ébauche à compléter, vous pouvez partager vos connaissances en la modifiant.

Les Amazones du Dahomey, ou Minon, ou Agojie, sont un ancien régiment militaire entièrement féminin Fon du Royaume du Dahomey (actuel Bénin) qui a existé jusqu'à la fin du XIXe siècle. Leur nom d'Amazones du Dahomey, donné par les colons européens, fait allusion au mythe grec des Amazones.

Portrait de groupe des Amazones du Dahomey en visite à Paris en 1891

CitationsModifier

Vaincre ou mourir
  • Adage des Amazones du Dahomey
  • (fr) « Les « Amazones du Dahomey », des femmes-soldats dans l’Afrique précoloniale », Donald Kévin Gayet (Stag), jeuneafrique.com, 11 juillet 2017 à 14h14 (lire en ligne)


Alors qu’un soldat dahoméen met en moyenne 50 secondes pour recharger sa carabine après avoir fait feu, une « Amazone » réalise l’opération en trente secondes
  • Propos de l’explorateur J.Foa. pour parler de l'entrainement physique très dur pour ces femmes
  • (fr) « Les « Amazones du Dahomey », des femmes-soldats dans l’Afrique précoloniale », Donald Kévin Gayet (Stag), jeuneafrique.com, 11 juillet 2017 (lire en ligne)


Née pour servir les desseins d’un État libre, l’organisation des femmes-soldats ne survit pas à la disparition de la liberté
  • (fr) « Les « Amazones du Dahomey », des femmes-soldats dans l’Afrique précoloniale », Donald Kévin Gayet (Stag), jeuneafrique.com, 11 juillet 2017 (lire en ligne)


Dans la plupart des écrits qu’ils ont laissés, ils nomment ces femmes soldats « amazones », en référence au peuple légendaire de femmes guerrières de la mythologie grecque.
  • Origine du nom les « Amazones du Dahomey »
  • (fr) « Femmes dans l'histoire de l'Afrique », Unesco, unesco.org, 2020 (lire en ligne)


Voir aussiModifier

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :