Baiser

mouvement consistant à toucher avec ses lèvres

Le baiser est un mouvement qui consiste à toucher une personne avec ses lèvres grâce aux muscles orbiculaires des lèvres. Il peut s’agir d’un comportement social (le baise-main ou la bise), affectueux ou amoureux.

Une mère wollaita embrasse son fils, Éthiopie, 2014.

Littérature

modifier

Pierre de Ronsard, Les Amours, 1552

modifier

Quand de ta levre à demy-close
(come entre deux fleuris sentiers)
Je sens ton haleine de rose,
Mes levres, les avant portiers
Du baiser, se rougissent d'aize

  • « Baiser », dans Les Amours (1552), Pierre de Ronsard, éd. Flammarion, 1981, p. 405


William Shakespeare, Roméo et Juliette, 1597

modifier
Roméo : Si j'ai profané avec mon indigne main cette châsse sacrée, je suis prêt à une douce pénitence : permettez à mes lèvres, comme à deux pèlerins rougissants, d'effacer ce grossier attouchement par un tendre baiser.

Juliette : Bon pèlerin, vous êtes trop sévère pour votre main qui n'a fait preuve en ceci que d'une respectueuse dévotion. Les saintes mêmes ont des mains que peuvent toucher les mains des pèlerins ; et cette étreinte est un pieux baiser.
Roméo : Les saintes n'ont-elles pas des lèvres, et les pèlerins aussi ?
Juliette : Oui, pèlerin, des lèvres vouées à la prière.
Roméo : Oh ! alors, chère sainte, que les lèvres fassent ce que font les mains. Elles te prient ; exauce-les, de peur que leur foi ne se change en désespoir.
Juliette : Les saintes restent immobiles, tout en exauçant les prières.
Roméo : Restez donc immobile, tandis que je recueillerai l'effet de ma prière. Vos lèvres ont effacé le péché des miennes.
Juliette : Mes lèvres ont gardé pour elles le péché qu'elles ont pris des vôtres.
Roméo : Vous avez pris le péché de mes lèvres ? Ô reproche charmant ! Alors rendez-moi mon péché.

Juliette : Vous avez l'art des baisers.


Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac, 1897

modifier
 
Le Baiser de Rodin, musée Rodin, Paris.

Cyrano de Bergerac : Un baiser, mais à tout prendre, qu’est-ce ?
Un serment fait d’un peu plus près, une promesse
Plus précise, un aveu qui veut se confirmer,
Un point rose qu’on met sur l’i du verbe aimer ;
C’est un secret qui prend la bouche pour oreille,
Un instant d’infini qui fait un bruit d’abeille,
Une communion ayant un goût de fleur,
Une façon d’un peu se respirer le cœur,
Et d’un peu se goûter, au bord des lèvres, l’âme !


Albert Cohen, Solal, 1930

modifier
Baiser, cette soudure de deux tubes digestifs.


Musique

modifier
 
Éraste et Éromène, coupe attique à figures rouges, Ve siècle av. J.-C., musée du Louvre.

Nolwenn Leroy, Ô filles de l'eau, 2012

modifier

 Juste un peu d'eau sur les lèvres
Juste pour me souvenir
De ce dernier baiser amer
Juste avant de t'enfuir


Cinéma

modifier

The Princess Bride, 1973

modifier
Grand-père : Depuis l'invention du baiser, cinq seulement ont été classés comme les plus passionnés et les plus purs. Celui-ci les surpassa tous de très loin.


Star Wars, épisode V : L'Empire contre-attaque, 1980

modifier

Han Solo : Pourquoi vous me suivez ? Vous avez peur que je ne vous donne pas un petit baiser d'adieu ?
Princesse Leia : Autant embrasser un Wookie.
Han Solo : Mais je peux arranger ça. Et ça vous ferait pas de mal d'ailleurs.


Marilyn Monroe

modifier
A Hollywood, la vertu d'une fille compte bien moins que sa coiffure. On vous juge sur votre apparence, pas sur ce que vous êtes. Hollywood est un endroit où on est prêt à vous payer mille dollars pour un baiser et cinquante cents pour votre âme. Je le sais, parce que j'ai refusé bien assez souvent la première offre et insisté pour obtenir les cinquante cents.


Liens externes

modifier

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :