Cannibalisme

pratique qui consiste à consommer un individu de sa propre espèce

EnseignementModifier

Cours d'histoire philosophique de la penséeModifier

Michel Foucault, Les Anormaux — Cours au Collège de France, 1974-1975Modifier

[...] la grille d'intelligibilité qui a été posée par Freud à la névrose est celle de l'inceste. Inceste : crime des rois, crime du trop de pouvoir, crime d'Œdipe et de sa famille. C'est l'intelligibilité de la névrose. Après a suivi la grille d'intelligibilité de la psychose, avec [[w:Melanie Klein|]]. Grille d'intelligibilité qui s'est formée à partir de quoi ? Du problème de la dévoration, de l'introjection des bons et des mauvais objets, du cannibalisme non plus crime des rois, mais crime des affamés.


LittératureModifier

CritiqueModifier

José-Luis Diaz, Le Roman de Venise (Préface), 2004Modifier

Musset est de ceux qui d'emblée, passent les bornes et plaident coupable. Race de Caïn, et pas seulement par convention byronienne. Un cannibale, au fond, cet éphèbe dandy, cet enfant perdu, qui ne va pas tarder à s'asseoir au festin, pour finir dévoré par sa légende ? Mais d'abord, et comme elle aussi, un vrai théâtre en liberté à soi tout seul.
  • José-Luis Diaz dans la préface de l'édition de 2004.


PoésieModifier

Georges Fourest, La Négresse blonde, 1909Modifier

Cannibale, mais ingénue,
elle est assise, toute nue,
sur une peau de kanguroo,
dans l'île de Tamamourou !