Catherine Gore

écrivain et dramaturge britannique
Cette page est une ébauche. N'hésitez pas à la modifier en ajoutant des citations admissibles !

Catherine Grace Frances Gore est une écrivaine et dramaturge britannique, née en 1798 à Londres et morte le 28 janvier 1861. Son activité littéraire commence à l'époque georgienne et se poursuit durant l'ère victorienne.

Catherine Gore.

Citations

modifier
Il y a des jours où les petits affronts sont plus difficiles à supporter qu'une blessure grave.
  • (en) There are moments when petty slights are harder to bear than even a serious injury.
  • (en) Cecil:, or The Adventures of a Coxcomb, Catherine Grace Frances Gore (trad. Jorune), éd. Richard Bentley, 1843, t. II, chap. I, p. 2


On n'a jamais aussi mal saisi la « femme incomprise » qu'en cette période.
  • (en) Never was the femme incomprise more thoroughly misapprehended than at that moment.
  • (en) Cecil:, or The Adventures of a Coxcomb, Catherine Grace Frances Gore (trad. Wikiquote), éd. Richard Bentley, 1843, t. II, chap. IV, p. 174

Le Courtisan sous Charles II

modifier
Dans ce siècle d’élégance, le monde est tout disposé à vous courir sus et à vous provoquer en duel, à vous dire des injures et à se laisser à de grossières récriminations, avec un emportement bien digne des sanglantes querelles de la rose Blanche et de la rose Rouge.
  • (en) Le courtisan sous Charles II, Catherine Grace Frances Gore (trad. anonyme), éd. De Faint et Thunot, 1841, p. 1


Citations au sujet de l'autrice

modifier
 
Le tableau du peintre russe Karl Brullov inspirera à Edward Bulwer-Lytton son roman, Les derniers jours de Pompéï.
Bien que Gore fût l'autrice la plus prolifique dans ce genre, les universitaires ont négligé l'importance de sa contribution de deux façons : tout d'abord en basant la définition du roman à la mode, sur les romans d'auteurs masculins tels que Edward Bulwer ou Benjamin Disraeli et, dans un deuxième temps en continuant de désigner son oeuvre comme un roman mondain de type silver fork (fourchette en argent), ce qui lui sous-entend nécessairement un jugement critique négatif.
  • (en) Although Gore was the most prolific author in this genre, scholars have diminished her contribution in two important ways: first, by basing the definition of the fashionable novel on works by male authors, primarily Edward Bulwer and Benjamin Disraeli, and second, by continuing to use the designation “silver fork,” which necessarily confers a negative critical judgment.
  • Thèse de doctorat en philosophie
  • Catherine Gore and the fashionable novel: a reevaluation, April Nixon Kendra, éd. The University of Georgia, 2003, p. préface (lire en ligne)

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :