Charles Nicholl

écrivain britannique
Cette page est une ébauche à compléter, vous pouvez partager vos connaissances en la modifiant.

Charles Nicholl, né en 1950, est un écrivain britannique.

CitationsModifier

Léonard de VinciModifier

Aucune composition de Léonard ne nous est parvenue, mais certaines devinettes, qu’il a inventées, conservent la trace de phrasés musicaux : dans le recueil de Windsor, une demi-douzaine d’entre elles comportent des notes de musique. Elles combinent généralement des signes graphiques, musicaux et verbaux. L’exemple suivant se comprend aisément, sachant qu’en italien hameçon se dit amo : "Amo [dessin d’un hameçon] ; re sol la mi fa re mi [notes de musique] ; rare [écrit] ; la sol mi fa sol [notes de musique] ; lecita [écrit]". Ce qui donne la phrase suivante : "Amore sola mi fa remirare, la sol mi fa sollecita" : "Seul l’amour me fait revoir [l’objet aimé], lui seul m’exalte."
  • Léonard de Vinci : biographie, Charles Nicholl, éd. Actes Sud, 2006  (ISBN 2-7427-6237-X), chap. Le Musicien, p. 195


Son travail de metteur en scène lui permettait le recours au fantastique pur ou au grotesque, que n’autorisait pas la peinture. Dans le Trattato, il dit ceci : "Si le peintre veut voir des beautés capables de lui inspirer l’amour, il a la faculté de les créer, et s’il veut voir des choses monstrueuses qui font peur, ou bouffonnes pour faire rire, ou encore propres à inspirer la pitié, il est leur maître et dieu".
  • CU, 5r, Traité de la peinture, p. 76, 46.
  • Léonard de Vinci : biographie, Charles Nicholl, éd. Actes Sud, 2006  (ISBN 2-7427-6237-X), chap. Inventions scéniques, p. 310


  • Léonard de Vinci : biographie, Charles Nicholl, éd. Actes Sud, 2006  (ISBN 2-7427-6237-X), chap. Fêtes milanaises, p. 51.


Autres citationsModifier

Citations rapportéesModifier

Citations surModifier

Voir aussiModifier

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :