Chinua Achebe

écrivain nigérian

Chinua Achebe est un écrivain nigérian d’expression anglaise. Il est né le à Ogidi (Nigeria) et mort le à Boston.

Chinua Achebe (2008).

Citations

modifier

Things Fall Apart, 1958

modifier


Chez les Ibos, on tient en grande estime l’art de la conversation, et les proverbes sont l’huile de palme avec laquelle on accommode les mots.
  • Tout s’effondre, Chinua Achebe (trad. Pierre Girard), éd. Actes Sud, 2013  (ISBN 978-2-330-02441-3), p. 15


Les termitières de la savane, 1994

modifier
Exercer le pouvoir, c'est comme se marier avec une femme qui vit de l'autre côté du Niger: on se retrouve vite au milieu du fleuve en train de pagayer de nuit.
  • Les termitières de la savane, Chinua Achebe, éd. 10/18, 1994  (ISBN 978-2264018083), p. 57

Les termitières de la savane, 1994

modifier
Le lézard qui bondit au sol du haut du plus grand arbre iroko disait qu'il chanterait ses propres louanges si personne d'autre ne le faisait.
  • Les termitières de la savane, Chinua Achebe, éd. 10/18, 1994  (ISBN 978-2264018083), p. 32


Citation rapportée

modifier
Un village n’est pas fait d’une poignée de héros, mais bien d’individus nombreux.
  • Le monde s’effondre (Things Fall Apart), 1958.
  • Le monde s’effondre : étude critique, Marie Grésillon, éd. Les classiques africains, coll. « Approche de l'œuvre complète », 1986  (ISBN 2-85049-337-6), partie I, p. 45


Le châtiment de l’exil doit se dérouler sur la terre maternelle.
  • Le monde s’effondre (Things Fall Apart), 1958.
  • Le monde s’effondre : étude critique, Marie Grésillon, éd. Les classiques africains, coll. « Approche de l'œuvre complète », 1986  (ISBN 2-85049-337-6), partie I, p. 51


Il est impossible de dissocier les pratiques profanes des pratiques religieuses.
  • Le monde s’effondre (Things Fall Apart), 1958.
  • Le monde s’effondre : étude critique, Marie Grésillon, éd. Les classiques africains, coll. « Approche de l'œuvre complète », 1986  (ISBN 2-85049-337-6), partie I, p. 51


On ne doit pas mourir pendant la Semaine de paix.
  • Le monde s’effondre (Things Fall Apart), 1958.
  • Le monde s’effondre : étude critique, Marie Grésillon, éd. Les classiques africains, coll. « Approche de l'œuvre complète », 1986  (ISBN 2-85049-337-6), partie I, p. 55


Si un homme est privé de sépulture, le clan est rempli de mauvais esprit qui en veulent aux vivants.
  • Le monde s’effondre (Things Fall Apart), 1958.
  • Le monde s’effondre : étude critique, Marie Grésillon, éd. Les classiques africains, coll. « Approche de l'œuvre complète », 1986  (ISBN 2-85049-337-6), partie I, p. 55


La vraie supériorité du blanc, ce sont ses larmes.
  • Le monde s’effondre (Things Fall Apart), 1958.
  • Le monde s’effondre : étude critique, Marie Grésillon, éd. Les classiques africains, coll. « Approche de l'œuvre complète », 1986  (ISBN 2-85049-337-6), partie I, p. 60


Un esprit faible reste faible dans sa vieillesse et un esprit fort perd sa vigueur en vieillissant.
  • Le monde s’effondre (Things Fall Apart), 1958.
  • Le monde s’effondre : étude critique, Marie Grésillon, éd. Les classiques africains, coll. « Approche de l'œuvre complète », 1986  (ISBN 2-85049-337-6), partie II, p. 81


L’homme instruit prend conscience, à mesure qu’il vieillit, de l’immensité de son ignorance.
  • Le monde s’effondre (Things Fall Apart), 1958.
  • Le monde s’effondre : étude critique, Marie Grésillon, éd. Les classiques africains, coll. « Approche de l'œuvre complète », 1986  (ISBN 2-85049-337-6), partie II, p. 81


Ce qui est bon dans le monde africain traditionnel est mauvais au regard du blanc.
  • Le monde s’effondre (Things Fall Apart), 1958.
  • Le monde s’effondre : étude critique, Marie Grésillon, éd. Les classiques africains, coll. « Approche de l'œuvre complète », 1986  (ISBN 2-85049-337-6), partie III, p. 87


Nous sommes meilleurs que les animaux parce que nous avons des parents. Un animal flotte le flanc qui le gratte contre un arbre, un homme demande à son parent de le gratter.
  • Le monde s’effondre (Things Fall Apart), 1958.
  • Le monde s’effondre : étude critique, Marie Grésillon, éd. Les classiques africains, coll. « Approche de l'œuvre complète », 1986  (ISBN 2-85049-337-6), partie III, p. 193


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :