Ouvrir le menu principal

Dominique de Roux

écrivain français

Le Cinquième Empire, 1977Modifier

Les communistes n'ont pas de sexe [...] Oui, Monsieur, les serviteurs de la Révolution n'ont pas plus de sexe que de cœur. Le communisme a tout rétréci en eux. Ils sont la mécanique d'un système de police, de psychiatres et de pénitenciers. Le mot peuple, dans la bouche des membres du parti, est une farce. À ce point de mensonge, ils ne savent plus ce que c'est que le mensonge. L'esprit de négation a aplati en eux toute spiritualité. Il les rabaisse, les matérialise et les enferme dans la mentalité petite-bourgeoise avec ses hiérarchies à rebours. Si vous voulez, le communisme, c'est le côté cour du nazisme.
  • Le Cinquième Empire (1977), Dominique de Roux, éd. Le Serpent à plumes, coll. « Motifs », 2007  (ISBN 978-2-268-06229-7), chap. IV, p. 63

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :