Fatou Diome

écrivaine franco-sénégalaise

Fatou Diome est une femme de lettres franco-sénégalaise née en à Niodior, Sénégal.

Fatou Diome par Claude Truong-Ngoc avril 2015

Inassouvies, nos vies, 2008

modifier
La part de l'autre dans notre existence, c'est le rond point qui empêche le carambolage intellectuel.


Le français est une lame étincelante et, comme toute lame, c'est là où elle se fait fine qu'elle tranche.


Le refus de vieillir, ce n'est pas seulement l'obstination à garder un corps jeune, c'est parfois une mentalité inapte à maturation.


Le ventre de l’Atlantique, 2003

modifier
Là-bas, depuis des siècles, des hommes sont pendus à un bout de terre, l’île de Niodior. Accrochés à la gencive de l’Atlantique, tels des résidus de repas, ils attendent, résignés, que la prochaine vague les emporte ou leurs laisse la vie sauve.
  • Le ventre de l’Atlantique, Fatou Diome, éd. Éditions Anne Carrière, 2003  (ISBN 978-2-253-10907-5), p. 12


On ne piétine pas deux fois les couilles d’un aveugle […], une fois suffit pour qu’il soulève sa marchandise dès que des bruits de pas lui parviennent.
  • Le ventre de l’Atlantique, Fatou Diome, éd. Éditions Anne Carrière, 2003  (ISBN 978-2-253-10907-5), p. 16


La qualité de la victoire se mesure à la valeur de l’adversaire. Battre un poltron ne fera jamais d’un homme un héros.
  • Le ventre de l’Atlantique, Fatou Diome, éd. Éditions Anne Carrière, 2003  (ISBN 978-2-253-10907-5), p. 23


N’oublie jamais, chaque miette de vie doit servir à conquérir la dignité !
  • Le ventre de l’Atlantique, Fatou Diome, éd. Éditions Anne Carrière, 2003  (ISBN 978-2-253-10907-5), p. 30


Après la colonisation historiquement reconnue, règne maintenant une sorte de colonisation mentale : Les jeunes joueurs vénéraient et vénèrent encore la France. A leurs yeux tout ce qui est enviable vient de France.
  • Le ventre de l’Atlantique, Fatou Diome, éd. Éditions Anne Carrière, 2003  (ISBN 978-2-253-10907-5), p. 53


Qui prend la poule accepte ses poussins !
  • Le ventre de l’Atlantique, Fatou Diome, éd. Éditions Anne Carrière, 2003  (ISBN 978-2-253-10907-5), p. 57


Le secret est un lait sur le feu, il finit par se répandre si on n’y prend pas garde. Toute duperie a une fin.
  • Le ventre de l’Atlantique, Fatou Diome, éd. Éditions Anne Carrière, 2003  (ISBN 978-2-253-10907-5), p. 58


Si un homme quitte sa femme, c’est qu’elle n’a pas su être une bonne épouse.
  • Le ventre de l’Atlantique, Fatou Diome, éd. Éditions Anne Carrière, 2003  (ISBN 978-2-253-10907-5), p. 60


Il faut semer la graine du savoir partout où elle est susceptible de pousser.
  • Le ventre de l’Atlantique, Fatou Diome, éd. Éditions Anne Carrière, 2003  (ISBN 978-2-253-10907-5), p. 62


Pour les pauvres, […] vivre c’est nager en apnée, en espérant atteindre une rive ensoleillée avant la gorgée fatale.
  • Le ventre de l’Atlantique, Fatou Diome, éd. Éditions Anne Carrière, 2003  (ISBN 978-2-253-10907-5), p. 95


La France, ce n’est pas le paradis. Ne vous laissez pas prendre dans les filets de l’émigration.
  • Le ventre de l’Atlantique, Fatou Diome, éd. Éditions Anne Carrière, 2003  (ISBN 978-2-253-10907-5), p. 114


Bon converti sera meilleur prêcheur.
  • Le ventre de l’Atlantique, Fatou Diome, éd. Éditions Anne Carrière, 2003  (ISBN 978-2-253-10907-5), p. 116


Quelle que soit la gourmandise d’un lion, il lui reste toujours assez de cœur pour abandonner la charogne aux vautours.
  • Le ventre de l’Atlantique, Fatou Diome, éd. Éditions Anne Carrière, 2003  (ISBN 978-2-253-10907-5), p. 123


L’estomac d’une mère est dans le ventre de son enfant.
  • Le ventre de l’Atlantique, Fatou Diome, éd. Éditions Anne Carrière, 2003  (ISBN 978-2-253-10907-5), p. 129


Nourrir des filles, c’est engraisser des vaches dont on n’aura jamais le lait. Berger sans taureau finira sans troupeau.
  • Le ventre de l’Atlantique, Fatou Diome, éd. Éditions Anne Carrière, 2003  (ISBN 978-2-253-10907-5), p. 145


Quand on ne connaît pas son chemin, on met ses pieds dans les pas du guide.
  • Le ventre de l’Atlantique, Fatou Diome, éd. Éditions Anne Carrière, 2003  (ISBN 978-2-253-10907-5), p. 153


La noblesse d’un ventre, c’est sa capacité à offrir une tombe aux secrets, et celui qui ouvre cette tombe doit en supporter l’odeur.
  • Le ventre de l’Atlantique, Fatou Diome, éd. Éditions Anne Carrière, 2003  (ISBN 978-2-253-10907-5), p. 156


Quand on a les dents longues, il faut avoir les gencives solides. Clandestins, sans diplôme ni qualification, vous risquez de galérer longtemps, si toutefois vous avez la chance de ne pas vous faire cueillir par une police prête à vous étouffer dans un charter.
  • Le ventre de l’Atlantique, Fatou Diome, éd. Éditions Anne Carrière, 2003  (ISBN 978-2-253-10907-5), p. 176


Si l’on se masse sous le baobab, ce n’est pas seulement pour la capacité de cet arbre à résister aux tempêtes, mais aussi parce qu’il est capable de reverdir et de répandre la douceur de son ombre autour de lui.
  • Le ventre de l’Atlantique, Fatou Diome, éd. Éditions Anne Carrière, 2003  (ISBN 978-2-253-10907-5), p. 250


De quoi aimer vivre, 2021

modifier
Résistance ou résignation? Une gazelle morte se fiche de la différence. Vivante, ses jarrets la portent et démontrent son choix à la savane devant toute menace. Pour la gazelle comme pour l'humain, l'instinct de survie reste la philosophie qui survit à tout autre.
A l'instar des plats, les amours réchauffés ont parfois un goût de brûlé! Manger frais ou jeûner? Votre faim vous répondra. Mais chercher le bonheur c'est toujours oser le vertige.
Un esclave qui change souvent de maitre n'est pas plus libre que celui qui en a un seul.
Au village, une vie vaut par le nombre d'humains qu'elle attire autour d'elle. D'une ménagère qui ne nourrit que son foyer, on dit qu'elle porte malheur à sa belle-famille. Aussi les femmes s'honorent-elle de cuisiner pour des régiments, la foule amassée sous l'arbre à palabres reflétant l'envergure du maître de céans.
Chez les fiers, le besoin de consolation est un mendiant aphone.