Federico Mayor

scientifique, politicien, diplomate et poète espagnol

Federico Mayor, né le 27 janvier 1934 à Barcelone, est un homme politique, scientifique, diplomate et poète espagnol. Il fut directeur général de l'UNESCO de 1987 à 1999. Il a fondé en mars 2000 la Fondation Culture de Paix.

Federico Mayor Zaragoza 1-1.jpg

Un monde nouveau, 1999Modifier

[L'auteur nous invite] à un effort particulier de réflexion, d'analyse et de communication ; il faut établir clairement, face aux sceptiques et aux "réalistes", que la réduction des armements et la conversion des industries militaires sont un processus d'investissement à long terme, dont les coûts sociaux temporaires seront compensés par des bénéfices beaucoup plus décisifs dans le futur. Selon le rapport des Nations Unies, les études économiques montrent que les réductions des dépenses militaires ont des effets clairement positifs sur l'économie à moyen et long termes.
  • Un monde nouveau, Federico Mayor, éd. Odile Jacob, 1999  (ISBN 9782738106537), p. 413


Les guerres, comme le souligne l’Acte constitutif de l’UNESCO, « naissent dans l'esprit des hommes ». C’est précisément parce que l’être humain peut succomber à l’intolérance, au racisme, à la xénophobie et à la haine que nous devons rappeler, surtout aux jeunes, que la paix n’est jamais acquise. « Notre monde est rassasié de larmes », ainsi que le rappelle une inscription de la Maison des femmes à Moscou. Le grand défi pour l'humanité au XXIème siècle sera de créer les conditions favorisant la transition d'une culture de violence vers une culture de paix, et d’élever dans l'esprit des hommes les « défenses de la paix ».
  • Un monde nouveau, Federico Mayor, éd. Odile Jacob, 1999  (ISBN 9782738106537), p. 449


L'objectif de paix est un objectif à long terme, qui suppose l'établissement d'un lien étroit entre paix, développement, justice et démocratie : comment ne pas voir qu’une telle dynamique est impossible sans l'essor de l'éducation pour tous, sans promotion des droits de l’homme, de la tolérance, du pluralisme culturel et du dialogue entre toutes les composantes de la société ?
  • Un monde nouveau, Federico Mayor, éd. Odile Jacob, 1999  (ISBN 9782738106537), p. 450


A t-on calculé le prix de l'inaction ? l'inaction vis-à-vis de l'environnement et du milieu naturel, l'inaction sociale, l'inaction culturelle, l'inaction face aux massacres et aux génocides ? Pourquoi sommes-nous toujours en train de payer le prix de la violence, de la guerre, de l'immédiateté et de l'urgence, quand, désormais, il nous faudrait payer le prix de la paix, le prix du dialogue, le prix du futur et du long terme, en un mot le prix de la prévention ?
  • Un monde nouveau, Federico Mayor, éd. Odile Jacob, 1999  (ISBN 9782738106537), p. 470