Fraternité

lien affectif ou moral entre les individus

La fraternité ou l'amitié fraternelle est l'expression du lien moral qui unit une fratrie. Étymologiquement, le sens originel du mot fraternité vient du latin fraternitas qui fait référence à la relation entre frères ou encore entre peuples. La fraternité désigne alors le sentiment profond de ce lien et comporte une dimension affective.

L'amour fraternel, peinture bucolique de William Bouguereau (1851)

La fraternité peut avoir un sens plus ou moins large, on peut parler de fraternité pour une fratrie, ou encore de la fraternité d'armes qui unit des combattants, pour aller jusqu'au sens le plus large de fraternité universelle, qui s'exprime notamment dans l'idéal philosophique du Cosmopolitisme. Le sport peut également être une source de fraternité.

Au sens commun, cette notion désigne un lien de solidarité et d'amitié entre les humains.

Son contraire est la notion de désunion, d'inimitié.

Textes de lois Modifier

Déclaration universelle des Droits de l’Homme des Nations-Unies, 10 décembre 1948 Modifier

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.
  • Extrait de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies dans sa résolution 217 A (III) le 10 décembre 1948.
  • Charte internationale des Droits de l’Homme, Organisation des Nations Unies, éd. Organisation des Nations Unies, 1948, Article premier, p. 2 (texte intégral sur Wikisource)


Littérature Modifier

Jean Guillaume Gyr, La Franc-maçonnerie, 1859 Modifier

La fraternité maçonnique n'est que la substitution de la philanthropie basée sur des motifs naturels à la charité chrétienne, appuyée sur des considérations d'un ordre surnaturel. Nous acceptons également la fraternité maçonnique, tout en

regrettant qu'elle soit si étroite, si mesquine, si peu dévouée. Si cette fraternité est entendue dans ce sens qu'elle met le

frère maçon au-dessus de l'accomplissement d'un devoir civil, nous la répudions comme un attentat contre la société.
  • La Franc-Maçonnerie en Elle-même et dans ses Rapports avec les autres Sociétés Secrètes de l'Europe, notamment avec la Carbonarie Italienne, Jean Guillaume Gyr, éd. Lardinois, Liège; Lethielleux, Paris, 1859, p. 89


Frédéric Lenoir, La Guérison du monde, Fayard, 2012 Modifier

La principale critique que l’on peut adresser à l’Occident moderne, c’est d’avoir oublié l’idéal de fraternité en se concentrant aussi exclusivement tantôt sur les questions d’égalité, tantôt sur les libertés individuelles.
  • La guérison du monde, Frédéric Lenoir, éd. Fayard, 2012, p. 226


Bande dessinée Modifier

Rosinski et Van Hamme, Thorgal tome 3, Les Trois Vieillards du pays d'Aran, 1981 Modifier

L'homme en noir (à Sigurd) : Tu verras : en s'entraidant au lieu de se combattre, beaucoup d'obstacles deviennent plus faciles à franchir.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :