Gaël Faye

chanteur, rappeur, auteur-compositeur-interprète et écrivain franco-rwandais
Pour les articles homonymes, voir Faye. Disambig.svg

Gaël Faye, né en 1982 à Bujumbura au Burundi, est un rappeur, auteur-compositeur-interprète et écrivain franco-rwandais. Son premier roman, Petit Pays, publié en 2016, remporte de nombreux prix littéraires, notamment le prix Goncourt des lycéens.

Gaël Faye au Festival du Bout du Monde en 2013.

MusiqueModifier

Pili-Pili sur un croissant au beurreModifier

Une feuille et un stylo apaisent mes délires d'insomniaque
Loin dans mon exil, petit pays d'Afrique des Grands Lacs
Remémorer ma vie naguère avant la guerre
Trimant pour me rappeler ma sensation sans rapatriement
Petit pays je t'envoie cette carte postale
Ma rose, mon pétale, mon cristal, ma terre natale.

  • Petit Pays, Gaël Faye, Gaël Faye (2013).


Alors petit pays, loin de la guerre on s’envole quand ?
  • Petit Pays, Gaël Faye, Gaël Faye (2013).


Rythmes et botaniqueModifier

Laisse loin la rumeur des villes
Si ta vie est tracée : dévie !
Prends des routes incertaines, trouve des soleils nouveaux
Enfile des semelles de vent, deviens voleur de feu
Défie Dieu comme un fou, refais surface loin des foules
Affine forces et faiblesses, fais de ta vie un poème
Sois ouragan entre rebelles, houngan !

  • Tôt le matin, Gaël Faye, Gaël Faye, album Rythmes et botanique (2017 chez Mercury Records).


Lis entre les vies, écris la vie entre les lignes !

  • Tôt le matin, Gaël Faye, Gaël Faye, album Rythmes et botanique (2017 chez Mercury Records).


Ils comprennent rien les soumis, les idiots, les vulgaires
À la tristesse de l'Eden, aux clartés de l'Enfer
Il faut goûter son sang car le sang est esprit
On suicide un silence en accouchant d'un cri
J'habite un désastre sous la colère des Dieux
Où le monde doit s'éteindre pour qu'on ouvre les yeux.

  • Solstice (feat. Saul Williams), Gaël Faye, Gaël Faye, album Rythmes et botanique (2017 chez Mercury Records).


LittératureModifier

Petit Pays, 2016Modifier


Il m’obsède, ce retour. Pas un jour sans que le pays ne se rappelle à moi. Un bruit furtif, une odeur diffuse, une lumière d’après midi, un geste, un silence parfois, suffisent à réveiller le souvenir de l’enfance.


Il m'obsède, ce retour, je le repousse, indéfiniment, toujours plus loin. Une peur de retrouver des vérités enfouies, des cauchemars laissés sur le seuil de mon pays natal. Depuis vingt ans je reviens ; la nuit en rêve, le jour en songe ; dans mon quartier, dans cette impasse où je vivais heureux avec ma famille et mes amis. L'enfance m'a laissé des marques dont je ne sais que faire. Dans les bons jours, je me dis que c'est là que je puise ma force et ma sensibilité. Quand je suis au fond de ma bouteille vide, j'y vois la cause de mon inadaptation au monde.


Au temps du bonheur, si l’on me demandait « Comment ça va? » je répondais toujours « Ça va! ». Du tac au tac. Le bonheur, ça t’évite de réfléchir. C'est par la suite que je me suis mis à considérer la question. À esquiver, à opiner vaguement du chef.


Nous étions tristes d'être privés de ces choses dont nous nous étions passés jusque-là.
  • Petit Pays (2016), Gaël Faye, éd. Grasset, coll. « Le livre de poche », 2017  (ISBN 9782253070443), p. 115


La guerre, sans qu'on lui demande, se charge toujours de nous trouver un ennemi. Moi qui souhaitais rester neutre, je n’ai pas pu. J’étais né avec cette histoire. Elle coulait en moi. Je lui appartenais.


Le génocide est une marée noire, ceux qui ne s'y sont pas noyés sont mazoutés à vie.
  • Petit Pays (2016), Gaël Faye, éd. Grasset, coll. « Le livre de poche », 2017  (ISBN 9782253070443), p. 188


Je n'avais pas de réponse à donner à ma petite sœur. Je n'avais pas d'explications sur la mort des uns et la haine des autres. La guerre, c'était peut-être ça, ne rien comprendre.
  • Petit Pays (2016), Gaël Faye, éd. Grasset, coll. « Le livre de poche », 2017  (ISBN 9782253070443), p. 199


Je pensais être exilé de mon pays. En revenant sur les traces de mon passé, j'ai compris que je l'étais de mon enfance. Ce qui me paraît bien plus cruel encore.
  • Petit Pays (2016), Gaël Faye, éd. Grasset, coll. « Le livre de poche », 2017  (ISBN 9782253070443), p. 216


Voir aussiModifier

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :