Harry Potter

suite romanesque fantastique de sept tomes, écrite par J. K. Rowling

Pour la série de films tirée des romans voir Harry Potter (films).

Harry Potter est le titre d'une série littéraire écrite par Joanne Rowling. Elle raconte à travers sept tomes l'histoire d'un apprenti sorcier nommé Harry Potter.

Harry Potter wordmark.svg

Harry Potter à l'école des sorciers, 1998Modifier

Mr et Mrs Dursley, qui habitaient au 4, Privet Drive, avaient toujours affirmé avec la plus grande fierté qu'ils étaient parfaitement normaux, merci pour eux. Jamais quiconque n'aurait imaginé qu'ils puissent se trouver impliqués dans quoi que ce soit d'étrange et de mystérieux. Ils n'avaient pas de temps à perdre avec des sornettes.
  • (en) Mr and Mrs Dursley, of number four, Privet Drive, were proud to say that they were perfectly normal, thank you very much. They were the last people you'd expect to be involved in anything stange or mysterious, because they just didn't hold with such nonsense.
  • (fr) Harry Potter à l'école des sorciers (1998), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Gallimard, coll. « Folio Junior », février 2001  (ISBN 978-2-0705-1842-5), chap. 1 (« Le Survivant »), p. 5


La tante Pétunia disait souvent que Dudley avait l'air d'un chérubin - et Harry disait souvent qu'il avait l'air d'un cochon avec une perruque.
  • (en) Aunt Petunia often said that Dudley looked like a baby angel - Harry often said that Dudley looked like a pig in a wig
  • (fr) Harry Potter à l'école des sorciers (1998), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Gallimard, coll. « Gallimard », novembre 1999  (ISBN 2-07-051842-6), chap. 2 (« Une vitre disparaît »), p. 22


Vernon Dursley : JE REFUSE DE PAYER UN SOUS POUR QU'UN VIEUX CINGLÉ LUI APPRENNE DES TOURS DE MAGIE !
  • (en) Vernon Dursley : I AM NOT PAYING FOR SOME CRACKPOT OLD FOOL TO TEACH HIM MAGIC TRICKS!
  • En référence à l'entrée de Harry à Poudlard.
  • (fr) Harry Potter à l'école des sorciers (1998), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Février 2001  (ISBN 978-2-0705-1842-5), chap. 4 (« Le Gardien des Clés »), p. 64


Entre ici étranger si tel est ton désir
Mais à l'appât du gain, renonce à obéir,
Car celui qui veut prendre et ne veut pas gagner,
De sa cupidité, le prix devra payer.
Si tu veux t'emparer, en ce lieu souterrain,
D'un trésor convoité qui jamais ne fut tien,
Voleur, tu trouveras, en guise de richesse,
Le juste châtiment de ta folle hardiesse.

  • (en)

    Enter, stranger, but take heed
    Of what awaits the sin of greed,
    For those who take, but do not earn,
    Must pay most dearly in their turn,
    So if you seek beneath our floors
    A treasure that was never yours,
    Thief, you have been warned, beware
    Of finding more than treasure there.

  • À propos de la sécurité de la Banque (des sorciers) Gringotts.
  • (fr) Harry Potter à l'école des sorciers (1998), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Février 2001  (ISBN 2-07-051842-6), chap. 5 (« Le Chemin de Traverse »), p. 83


Severus Rogue : Ici [dans mon cours], on ne s'amuse pas à agiter des baguettes magiques, je m'attends donc à ce que vous ne compreniez pas grand-chose à la beauté d'un chaudron qui bouillonne doucement [...], ni à la délicatesse d'un liquide qui s'insinue dans les veines d'un être pour ensorceler peu à peu son esprit et lui emprisonner les sens... Je pourrais vous apprendre à mettre la gloire en bouteille, à distiller la grandeur, et même à enfermer la mort dans un flacon si vous étiez autre chose qu'une de ces bandes de cornichons à qui je dispense habituellement mes cours...
Cette entrée en matière fut suivie d'un long silence. Harry et Ron échangèrent un regard en levant les sourcils. Hermione Granger était assise tout au bord de sa chaise et avait visiblement hâte de prouver qu'elle n'avait rien d'un cornichon.

  • (en)

    Sevevur Rogue : As there is little foolish wand-waving here, many of you will hardly believe this is magic. I don't expect you will really understand the beauty of the softly simmering cauldron with its shimmering fumes, the delicate power of liquids that creep through human veins, bewitching the mind, ensnaring the senses... I can teach you how to bottle fame, brew glory, even stopper death - if you aren't as big a bunch of dunderheads as I usually have to tech.
    More silence followed this little speech. Harry and Ron exchanged looks with raised eyebrows. Hermione Granger was on the edge of her seat and looked desperate to start proving that she wasn't a dunderhead.

  • (fr) Harry Potter à l'école des sorciers (1998), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Février 2001  (ISBN 2-07-051842-6), chap. 8 (« Le Maître des potions »), p. 138


Hermione Granger (à Harry et Ron) : J'espère que vous êtes contents de vous, on aurait pu se faire tuer, ou pire, se faire expulser. Et maintenant, si ça ne vous dérange pas, je vais me coucher.
  • (en) I hope you're pleased with yourselves. We could all have been killed - or worse, expelled. Now, if you don't mind, I'm going to bed.


Le commentaire du match [de Quidditch ] était assuré par Lee Jordan, un ami des jumeaux Weasley et le professeur McGonagall le surveillait de près [...]. Lee Jordan avait du mal à ne pas prendre parti.
Lee Jordan : Donc, après cette scandaleuse tricherie...
Minerva McGonagall : Jordan ! Protesta le professeur McGonagall.
Lee Jordan : Je voulais dire après cette faute révoltante...
Minerva McGonagall : Jordan, je vous préviens...
Lee Jordan : D'accord, d'accord. Flint a failli tuer l'attrapeur de Gryffondor, ce qui aurait pu arriver à n'importe qui.

  • (en)

    The Weasley twin's friend, Lee Jordan, was doing the commentary for the match, closely watched by Professor McGonagall. [...] Lee Jordan was finding it difficult not to take sides.
    Lee Jordan : So - after that obvious and disgusting bit of cheating -
    Minerva McGonagall : Jordan! growled Professor McGonagall
    Lee Jordan : I mean, after that open and ervolting foul -
    Minerva McGonagall : Jordan, I'm warning you -
    Lee Jordan : All right, all right. Flitn nearly kills the Gryffondor Seeker, which could happen to anyone, I'm sure.

  • (fr) Harry Potter à l'école des sorciers (1998), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Février 2001  (ISBN 2-07-051842-6), chap. 11 (« Le match de Quidditch »), p. 185-186


Albus Dumbledore : Ça ne fait pas grand bien de s'installer dans les rêves en oubliant de vivre.
  • (en) Its does not do to dwell on dreams and forget to live.
  • (fr) Harry Potter à l'école des sorciers (1998), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Février 2001  (ISBN 2-07-051842-6), chap. 12 (« Le miroir du Riséd »), p. 219


Hagrid (à propos de Lord Voldemort) : Certains disent qu'il est mort. A mon avis, ce sont des calembredaines. Je ne crois pas qu'il y ait eu en lui quelque chose de suffisamment humain pour mourir.
  • (en) Some say he died. Codswallop, in my opinion. Dunno if he had enough human left in him to die.
  • (fr) Harry Potter à l'école des sorciers (1998), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Février 2001  (ISBN 2-07-051842-6), chap. 15 (« La forêt interdite »), p. 255


Albus Dumbledore : Pour un esprit équilibré, la mort n'est qu'une grande aventure de plus. [...] C'est comme d'aller se coucher à la fin d'une très très longue journée.
  • (en) After all, to the well-organized mind, death is but the next great adventure.
  • (fr) Harry Potter à l'école des sorciers (1998), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Février 2001  (ISBN 2-07-051842-6), chap. 17 (« L'homme aux deux visages »), p. 290


Albus Dumbledore : [La pierre philosophale] donnait autant d'argent et permettait de vivre aussi longtemps qu'on le souhaitait ! Les deux choses que la plupart des humains désirent le plus au monde. L'ennui, c'est que les humains ont un don pour désirer ce qui leur fait le plus de mal.
  • (en) You know, the Stone was really not such a wonderful thing. As much money and life as you could want! The two things most human beings would choose above all - the trouble is, humans do have a knack of choosing precisely those things that are worst for them.
  • (fr) Harry Potter à l'école des sorciers (1998), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Février 2001  (ISBN 2-07-051842-6), chap. 17 (« L'homme aux deux visages »), p. 290


Albus Dumbledore : La peur d'un nom ne fait qu'accroître la peur de la chose elle-même.
  • (en) Fear of a name increases fear for the thing itself.
  • (fr) Harry Potter à l'école des sorciers (1998), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Février 2001  (ISBN 2-07-051842-6), chap. 17 (« L'homme aux deux visages »), p. 290


Harry Potter : Quirrell a dit que Rogue...
Albus Dumbledore : Le professeur Rogue.
Harry Potter : C'est ça, lui... Quirrell a dit que s'il me détestait, c'était parce qu'il détestait aussi mon père. C'est vrai ?
Albus Dumbledore : En effet, ils se haïssaient cordialemment. Un peu comme toi et Mr Malefoy. Et ton père a fait quelque chose qu'il n'a jamais pu lui pardonner.
Harry Potter : Quoi ?
Albus Dumbledore : Il lui a sauvé la vie.

  • (en)

    Harry Potter : Quirrell said Snape -
    Albus Dumbledore : Professor Snape, Harry.
    Harry Potter : Yes, him - Quirrell said he hates me because he hated my father. Is that true ?
    Albus Dumbledore : Well, they did rather detest each other. Not unlike yourself and Mr Malfoy. And then, your father did something Snape coudl never forgive.
    Harry Potter : What?
    Albus Dumbledore : He saved his life.


Albus Dumbledore (à propos du courage de Neville) : Il faut beaucoup de bravoure pour faire face à ses ennemis mais il n'en faut pas moins pour affronter ses amis.
  • (en) It takes a great deal of bravery to stand up to our enemies, but just as much to stand up to our friends.
  • (fr) Harry Potter à l'école des sorciers (1998), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Février 2001  (ISBN 2-07-051842-6), chap. 17 (« L'homme aux deux visages »), p. 299


Tu as sans doute réussi à retarder son retour au pouvoir, Harry, mais il se trouvera bien quelqu'un pour reprendre un combat qui semble perdu... Pourtant, si à chaque fois, on continue à le retarder, alors il est possible qu'il ne reprenne jamais le pouvoir.
  • (en) Nevertheless, Harry, while you may only have delayed his return to power, it wil merely take someone else who is prepared to fight what seems a losing battle next time - and if he is delayed again, and again, why, he may never return to power.
  • Dumbledore à propos de Voldemort.
  • (fr) Harry Potter à l'école des sorciers (1998), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Février 2001  (ISBN 2-07-051842-6), chap. 17 (« L'homme aux deux visages »), p. 224


Harry Potter et la Chambre des secrets, 1999Modifier

... VOLER LA VOITURE ! ÇA NE M'AURAIT PAS ÉTONNÉ QU'ILS TE RENVOIENT ! ATTENDS UN PEU QUE JE T'AIE SOUS LA MAIN ! J'IMAGINE QUE TU NE T'ES PAS DEMANDÉ DANS QUEL ÉTAT D'INQUIÉTUDE ON ÉTAIT, TON PÈRE ET MOI QUAND ON A VU QUE LA VOITURE AVAIT DISPARU !... [...] ... REÇU UNE LETTRE DE DUMBLEDORE HIER SOIR ! J'AI CRU QUE TON PÈRE ALLAIT MOURIR DE HONTE ! ON NE T'A PAS ÉLEVÉ PENDANT TOUTES CES ANNÉES POUR QUE TU TE CONDUISES COMME ÇA ! HARRY ET TOI, VOUS AURIEZ PU VOUS TUER !... [...] ABSOLUMENT INDIGNÉE ! TON PÈRE RISQUE UNE ENQUÊTE AU MINISTÈRE ! C'EST ENTIÈREMENT TA FAUTE ET SI JAMAIS TU REFAIS LA MOINDRE BÊTISE, TU REVIENS IMMÉDIATEMENT À LA MAISON !
  • (en) ...STEALING THE CAR, I WOULDN'T HAVE BEEN SURPRISED IF THEY'D EXPELLED YOU, YOU WAIT TILL I GET HOLD OF YOU, I DON't SUPPOSE YOU STOPPED TO THINK WHAT YOUR FATHER AND I WENT THROUGH WHEN WE SAW IT HAD IT GONE... [...] ...LETTER FROM DUMBLEDORE LAST NIGHT, I THOUGHT YOUR FATHER WOULD DIE OF SHAME, WE DIDN'T BRING YOU UP TO BEHAVE LIKE THIS, YOU AND HARRY COULD BOTH HAVE DIED... [...] ... ABSOLUTELY DISGUTED, YOUR FATHER'S FACING AN INQUIRY AT WORK, IT'S ENTIRELY YOUR FAULT AND IF YOU PUT ANOTHER TOE OUT OF LINEWE'LL BRING YOU STRAIGHT BACK HOME.
  • Beuglante de Molly Weasley envoyée à Ron.
  • (fr) Harry Potter et la Chambre des secrets (1999), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Octobre 2001  (ISBN 9782070524556), chap. 6 (« Gilderoy Lockart »), p. 99-100


La renommée est une amie bien peu fidèle.
  • (en) Fame's a fickle friend.
  • Gilderoy Lockart (Pr. de défense contre les forces du mal) à Harry.
  • (fr) Harry Potter et la Chambre des secrets (1999), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Octobre 2001  (ISBN 9782070524556), chap. 7 (« Sang-de-Bourbe et drôle de voix »), p. 130


Ses yeux sont verts comme un crapaud frais du matin
Ses cheveux noirs comme un corbeau, il est divin
C'est mon héros et c'est mon roi
Je voudrais tant qu'il soit à moi
Celui qui a combattu et vaincu
Le seigneur des ténèbres à mains nues.

  • (en)

    His eyes are as green as a fresh pickled toad,
    His hair is as dark as a blackboard
    I wish he was mine, he's really divine,
    The hero who conquered the Dark Lord.

  • Poème écrit par Ginny pour Harry.
  • (fr) Harry Potter et la Chambre des secrets (1999), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Octobre 2001  (ISBN 9782070524556), chap. 13 (« Un journal très intime »), p. 253


Ce sont nos choix, Harry, qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes.
  • (en) It is our choices, Harry, that show what we truly are, far more than our abilities.
  • Dumbledore à Harry, à propos de ses doutes sur sa personnalité liée à Voldemort.
  • (fr) Harry Potter et la Chambre des secrets (1999), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Octobre 2001  (ISBN 9782070524556), chap. 18 (« La récompense de Dobby »), p. 349


Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban, 1999Modifier

On ne va quand même pas envoyer quelqu'un à Azkaban [la prison des sorciers] simplement parce qu'il a gonflé sa tante comme un ballon !
  • (en) We don't send people to Azkaban just for blowing up their aunts!
  • Cornelius Fudge (Ministre de la Magie) à Harry.
  • (fr) Le Prisonnier d'Azkaban (1999), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Octobre 2001  (ISBN 2-07-052818-9), chap. 3 (« Le Magicobus »), p. 55


Ne te fie jamais à quelque chose capable d'agir et de penser tout seul si tu ne vois pas où se trouve son cerveau.
  • (en) Never trust anything that can think for itself, if you can't see where it keeps its brain.
  • Arthur Weasley à sa fille Ginny.
  • (fr) Le Prisonnier d'Azkaban (1999), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Octobre 2001  (ISBN 2-07-052818-9), chap. 10 (« La carte du Maraudeur »), p. 212


Le Seigneur des Ténèbres est là, solitaire, abandonné de ses amis. Pendant douze ans, son serviteur a été enchaîné. Ce soir, avant minuit, le serviteur brisera ses chaînes et ira rejoindre son maître. Avec l'aide de son serviteur, le Seigneur des Ténèbres surgira à nouveau, plus puissant et plus terrible que jamais. Ce soir... avant minuit... le serviteur... ira... rejoindre... son maître...
  • (en) The Dark Lord lies alone, abandonned by his follower. His servant has been chained these twelve years. Tonight, before midnight, the servant will break free and set out to rejoin his master. The Dark Lord wil rise again with his servant's aid, greater and more terrible than ever before. Tonight... before midnight... the servant... will set out... to rejoin... his master...
  • Prédiction du Professeur Trelawney
  • (fr) Le Prisonnier d'Azkaban (1999), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Gallimard, coll. « Gallimard », Décembre 1999  (ISBN 2-07-052818-9), chap. 16 (« La prédiction du Professeur Trelawney »), p. 261


On peut continuer à exister sans son âme, tant que le cœur et le cerveau fonctionnent. Mais on n'a plus aucune conscience de soi, plus de mémoire, plus... rien. Et plus aucune chance de guérison. On existe, c'est tout. Comme une coquille vide.
  • (en) You can exist without your soul, you know, as long as your brain and heart are still working. But you'll have no sense of self anymore, no memory, no... anything. There's no chance at all of recovery. You'll just — exist. As an empty shell.


Qu'est-ce que votre tête pouvait bien faire à Pré-au-lard, Potter ? Votre tête n'a pas le droit de se rendre là-bas. Aucune partie de votre corps n'a reçu l'autorisation d'aller à Pré-au-lard.
  • (en) What would your head have been doing in Hogsmeade, Potter ?Your head is not allowed in Hogsmeade. No part of your body has permission to be in Hogsmeade.
  • Le professeur Rogue à Harry. Une partie du corps de Harry Potter n'était pas bien caché par la cape d'invisibilité lors d'une sortie dans une zone interdite.
  • (fr) Le Prisonnier d'Azkaban (1999), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Octobre 2001  (ISBN 2-07-052818-9), chap. 14 (« La rancune de Rogue »), p. 303


Mr Lunard présente ses respects au professeur Rogue et lui demande de bien vouloir cesser de mettre son énorme nez dans les affaires d'autrui.
Mr Cornedrue approuve Mr Lunard et voudrait ajouter que le professeur Rogue est un horrible crétin.
Mr Patmol voudrait faire part de son ébahissement à la pensée qu'un tel imbécile ait pu devenir professeur.
Mr Queudver souhaite le bonjour au professeur Rogue et lui conseille de se laver les cheveux, s'il veut cesser de ressembler à un tas d'ordures.

  • (en)

    Mr Moony presents its compliments to Professor Snape, and begs him to keep his abnormally large nose out of other people's buisiness.
    Mr Prongs agrees with Mr Moony, and would like to add that Professor Snape is an ugly git.
    Mr Padfoot would like to register his astonishment that an idiot like that ever became a Professor.
    Mr Wormtail bids Professor Snape good day, and advises him to wash his hair, the slimeball.

  • Textes apparaissant lorsque Severus Rogue essai de découvrir le secret de la Carte du Maraudeur.
  • (fr) Le Prisonnier d'Azkaban (1999), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Octobre 2001  (ISBN 2-07-052818-9), chap. 14 (« La rancune de Rogue »), p. 307


Les conséquences de nos actions sont toujours si complexes, si diverses, que prévoir l'avenir est une entreprise bien difficile...
  • (en) The consequence of our actions are always so complicated, so diverse, that predicting the future is a very difficult business indeed...
  • Dumbledore à Harry
  • (fr) Le Prisonnier d'Azkaban (1999), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Octobre 2001  (ISBN 2-07-052818-9), chap. 22 (« Encore du courrier »), p. 453


Tu crois donc que les morts que nous avons aimés nous quittent vraiment ? Tu crois que nous ne nous souvenons pas d'eux plus clairement que jamais lorsque nous sommes dans la détresse ?
  • (en) You think the dead we have loved ever truly leave us ? You think that we don't recall them more clearly than ever in times of great trouble ?
  • Dumbledore essaie d'apprendre à Harry Potter la force du souvenir.
  • (fr) Le Prisonnier d'Azkaban (1999), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Octobre 2001  (ISBN 2-07-052818-9), chap. 22 (« Encore du courrier »), p. 454


Harry : C'est une lettre de mon parrain.
L'oncle Vernon : Ton parrain! s'exclama l'oncle Vernon. Tu n'as pas de parrain!
Harry : Si j'en ai un, répondit Harry. C'était le meilleur ami de mon père et de ma mère. C'est un assassin condamné à perpétuité mais il s'est évadé de la prison des sorciers et il est en fuite. Il m'écrit quand même, de temps en temps... Il prend de mes nouvelles... pour savoir si je suis heureux...

  • (en)

    Harry : It's a letter from my godfather.
    Uncle Vernon : God father ? spluttered Uncle Vernon. You haven't got a godfather!
    Harry : Yes, I have, said Harry brightly. He was my mum and dad best friend. He's a convicted murderer, but he's broken out of wizard prison and he's on the run. He likes to keep in touch with me, though... keep up with my news... check I'm happy...

  • (fr) Le Prisonnier d'Azkaban (1999), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Gallimard, coll. « Gallimard », Décembre 1999  (ISBN 2-07-052818-9), chap. 22 (« Encore du courrier »), p. 349


Harry Potter et la Coupe de feu, 2000Modifier

S'ils sont d'accord [les Dursley qui t'hébergent], renvoie-moi Coq [l'oiseau voyageur] avec ta réponse illico presto et on viendra te chercher à cinq heures de l'après-midi dimanche prochain. S'ils ne sont pas d'accord, renvoie-moi Coq illico presto et on viendra quand même te chercher à cinq heures de l'après-midi dimanche prochain.
  • Proposition de Ronald Weasley à Harry Potter pour l'héberger quelques jours. [original=If they said yes, send Pig back with your answer pronto, and we'll come and get you at five o'clock on Sunday. If they say no, send Pig back pronto and we'll come and get you at five o'clock on Sunday anyway.
  • (fr) Harry Potter et la Coupe de Feu (2000), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Novembre 2001  (ISBN 9782070543519), chap. 3 (« L'invitation »), p. 44


Le visage de l'oncle Vernon [Dursley] trahissait une furieuse agitation. L'idée de recevoir une leçon de politesse de la part d'un homme qui venait de dévaster la moitié de son salon lui causait de toute évidence une souffrance cuisante.
  • (en) The idea of being taught consideration by a man who had just blasted away half his living-room wall seemed to be causing himintense suffering.
  • (fr) Harry Potter et la Coupe de Feu (2000), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Novembre 2001  (ISBN 9782070543519), chap. 4 (« Retour au Terrier »), p. 56


Ludo Verpey : Barty saura m'arranger ça. Il parle à peu près cent cinquante langues étrangères.
Percy Weasley : Mr Croupton ? dit Percy, qui avait perdu son air de réprobation indignée et frémissait soudain d'excitation. Il en parle plus de deux cents ! Y compris la langue des sirènes, la langue de bois et la langue des trolls...

  • (en)

    Ludo Verpey : Barty'll be able to sort it out. He speaks about a hundred and fifty languages.
    Percy Weasley : Mr Crouch? said Percy, suddenly abandonning his look of pokerstiff disapproval and positively writhing with excitement. He speaks over two hundred! Mermish and Gobbledegook and Troll...

  • (fr) Harry Potter et la Coupe de Feu (2000), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Novembre 2001  (ISBN 9782070543519), chap. 7 (« Verpey et Croupton »), p. 99


Voici un peu plus de mille ans,
Lorsque j'étais jeune et fringant,
Vivaient quatre illustres sorciers
Dont les noms nous sont familiers :
Le hardi Gryffondor habitait les plaines,
Poufsouffle le gentil vivait parmi les chênes,
Serdaigle le loyal régnait sur les sommets,
Serpentard le rusé préférait les marais.
Ils avaient un espoir, un souhait et un rêve,
Le projet audacieux d'éduquer les élèves,
Ainsi naquit Poudlard
Sous leurs quatre étendards.
Chacun montra très vite
Sa vertu favorite
Et en fit le blason
De sa propre maison.
Au yeux de Gryffondor, il fallait à tout âge
Montrer par-dessus tout la vertu de courage,
La passion de Serdaigle envers l'intelligence
Animait son amour des bienfaits de la science,
Poufsouffle avait le goût du travail acharné,
Tous ceux de sa maison y étaient destinés,
Serpentard, assoiffé de pouvoir et d'action,
Recherchait en chacun le feu de l'ambition.
Ainsi, tout au long de leur vie,
Ils choisirent leurs favoris,
Mais qui pourrait les remplacer
Quand la mort viendrait les chercher ?
Gryffondor eut l'idée parfaite
De me déloger de sa tête,
Les quatre sorciers aussitôt
Me firent don d'un cerveau
Pour que je puisse sans erreur
Voir tout au fond de votre coeur
Et décider avec raison
Ce que sera votre maison.

  • Chanson du Choixpeau.
  • (fr) Harry Potter et la Coupe de Feu (2000), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Novembre 2001  (ISBN 9782070543519), chap. 12 (« Le tournoi des Trois Sorciers »), p. 189-190


Ronald Weasley : Ils aiment vivre en esclavage !
  • (en) They like being enslaved!


La curiosité et la bêtise ne font pas très bon ménage.
  • (fr) Harry Potter et la Coupe de Feu (2000), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Novembre 2001  (ISBN 9782070543519), chap. 19 (« Le Magyar à pointes »), p. 354


Maintenant, affronte-moi comme un homme... Droit et fier comme est mort ton père.
  • (fr) Harry Potter et la Coupe de Feu (2000), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Novembre 2001  (ISBN 9782070543519), chap. 36 (« La croisée des chemins »), p. 230


Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs, pas ses égaux.
  • (en) If you want to know what a man's like, take a good look at how he treats his inferiors, not his equals.
  • (Sirius Black)
  • (fr) Harry Potter et la Coupe de Feu (2000), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Novembre 2001  (ISBN 9782070543519), chap. 27 (« Le retour de Patmol »), p. 554


La curiosité n'est pas répréhensible [...] mais nous devrions toujours l'exercer avec prudence...
  • Dumbledore à Harry lorsqu'il le surprend à regarder à l'intérieur de la pensine [bassine de pierre dans lequel un sorcier a la possibilité de déverser les souvenirs qu'il souhaite mettre de côté].
  • (fr) Harry Potter et la Coupe de Feu (2000), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Novembre 2001  (ISBN 9782070543519), chap. 30 (« La Pensine »), p. 628


Lord Voldemort : Douleur des douleurs, [...] rien n'aurait pu m'y préparer.
  • (en) Pain beyond pain, [...] nothing could have prepared me for it.


Il aurait voulu y toucher pour la sentir sous ses doigts mais près de quatre années d'expérience en matière de magie lui avaient appris que mettre sa main dasn un récipient plein d'une substance inconnue témoignait d'une totale stupidité.
  • (en) He wanted to touch it, to find out what it feel like, but nearly four years's experience of the magical world told him that sticking his hand into a bowl full of some unknow susbtance was a very stupid thing to do
  • (fr) Harry Potter et la Coupe de Feu (2000), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Novembre 2001  (ISBN 9782070543519), chap. 30 (« La Pensine »), p. 613


Il est nécessaire de comprendre la réalité avant de pouvoir l'accepter et seule l'acceptation de la réalité peut permettre la guérison.
  • (en) Understanding is the first step to acceptance, and only with acceptance can there be recovery.
  • (fr) Harry Potter et la Coupe de Feu (2000), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Novembre 2001  (ISBN 9782070543519), chap. 35 (« Veritaserum »), p. 710


Vous accordez beaucoup trop d'importance [...] à la prétendue pureté du sang ! Vous refusez de reconnaitre que ce qui compte, ce n'est pas la naissance, mais ce que l'on devient !
  • (en) You place too much importance [...] on the so-called purity of blood! You fail to recognize it matters not what someone is born, but what they grow to be!
  • Dumbledore à Fudge.
  • (fr) Harry Potter et la Coupe de Feu (2000), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Novembre 2001  (ISBN 9782070543519), chap. 36 (« La croisée des chemins »), p. 739


Maintenant que Lord Voldmort est de retour, l'union fera notre force, la division notre faiblesse. L'aptitude de Lord Voldemort à semer la discorde et la haine est considérable. Nous ne pourrons le combattre qu'en montrant une détermination toute aussi puissante, fondée sur l'amitié et la confiance. Les différences de langage et de culture ne sont rien si nous partageons les mêmes objectifs et si nous restons ouverts les uns aux autres. [...] Si, un jour, vous avez à choisir entre le bien et la facilité, souvenez-vous de ce qui est arrivé à un garçon qui était bon, fraternel et courageux, simplement parce qu'il a croisé le chemin de Lord Voldemort. Souvenez-vous de Cedric Diggory.
  • (en) In the light of Lord Voldemort's return, we are only as strong as we are united, as weak as we are divided. Lord Voldemort's gift for spreading discord and enmity is very great. We can fight it only by showing an equally strong bond of friendship and unity. Differences of habits and language are nothing at all if our aims are identical and our hearts are open. [...] Remember, if the time should come when you have make a choice between what is right, and what is easy, remember what happened to a boy who was good, and kind, and brave, because he strayed across the path of Lord Voldemort. Remember Cedric Diggory.
  • (fr) Harry Potter et la Coupe de Feu (2000), J.K. Rowling (trad. Jean-François Ménard), éd. Folio, coll. « Folio Junior », Novembre 2001  (ISBN 9782070543519), chap. 37 (« Le commencement »), p. 753-754


Harry Potter et l'Ordre du Phénix, 2003Modifier

Quitte à être pendu, mieux vaut que ce soit pour avoir volé un dragon plutôt qu'un mouton.
  • (en) We might as well be hanged for a dragon as an egg.
  • Mrs. Figgs à Harry.


Quand la potion est tirée, il faut la boire...
  • (en) It's not good crying over spilt potion.


Tout homme s'enrichit quand abonde l'esprit.
  • (en) Wit beyond measure is man's greatest treasure.


Aux temps anciens lorsque j'étais tout neuf

Et que Poudlard sortait à pein' de l'oeuf
Les fondateurs de notre noble école
De l'unité avaient fait leur symbole
Rassemblés par la même passion
Ils avaient tous les quatre l'ambition
De répandre leur savoir à la ronde
Dans l'école la plus belle du monde
« Ensemble bâtissons et instruisons ! »
Décidèrent les quatre compagnons
Sans jamais douter qu'un jour viendrait
Où la destinée les sépararerait.
Toujours amis à la vie à la mort
Tels étaient Serpentard et Gryffondor
Toujours amies jusqu'à leur dernier souffle
Tell's étaient aussi Serdaigle et Poufsouffle.
Comment alors peut-on imaginer
Que pareille amitié vienne à sombrer ?
J'en fus témoin et je peux de mémoire
Vous raconter la très pénible histoire.
Serpentard disait : « Il faut enseigner
Aux descendants des plus nobles lignées »,
Serdaigle disait : « Donnons la culture
A ceux qui ont l'intelligence sûre »,
Gryffondor disait : « Tout apprentissage
Ira d'abord aux enfants du courage »,
Poufsouffle disait : « Je veux l'équité
Tous les élèv's sont à égalité. »
Lorsqu' apparur'nt ces quelques divergences
Elles n'eur'nt d'abord aucune conséquence
Cra chacun ayant sa propre maison
Pouvait enseigner selon sa façon
Et choisir des disciples sur mesure.
Ainsi Serpentard voulait un sang pur
Chez les sorciers de son académie
Et qu'ils aient comme lui ruse et rouerie.
Seuls les esprits parmi les plus sagaces
Pouvaient de Serdaigle entrer dans la classe
Tandis que les lus brav's des tromp'-la-mort
Allaient tous chez le hardi Gryffondor.
La bonn' Poufsouffl' prenaient ceux qui restaient
Pour leur enseigner ce qu'elle savait.
Ainsi les maisons et leurs fondateurs
Connurent de l'amitié la valeur/
Poudlard vécut alors en harmonie
De longues années libres de soucis.
Mais parmi nous la discorde grandit
Nourrie de nos peurs et de nos folies.
Les maisons qui comme quatre piliers
Soutenaient notre école et ses alliés
S'opposèrent bientôt à grand fracas
Chacune voulant imposer sa loi.
Il fut un temps où l'école parut
Tout près de sa fin, à jamais perdue.
Ce n'étaient partout que duels et conflits
Les amis dressés contre les amis
Si bien qu'un matin le vieux Serpentard
Estima venue l'heur' de son départ.
Et bien que l'on vît cesser les combats
Il laissait nos cœurs en grand désarroi.
Et depuis que les quatre fondateurs
Furent réduits à trois pour leur malheur
Jamais plus les maisons ne fur'nt unies
Comme ell's l'étaient au début de leur vie.
Maintenant le Choixpeau magique est là
Et vous connaissez tous le résultat :
Je vous répartis dans les quatr' maisons
Puisque l'on m'a confié cette mission.
Mais cette année je vais en dir' plus long
Ouvrez bien vos oreilles à ma chanson :
Bien que condamné à vous séparer
Je ne peux pas m'empêcher de douter
Il me faut accomplir ma destinée
Qui est de vous répartir chaque année
Mais je crains que ce devoir aujourd'hui
N'entraîne cette fin qui m'horrifie
Voyez les dangers, lisez les présages
Que nous montrent l'histoire et ses ravages
Car notre Poudlard est en grand péril
Devant des forces puissantes et hostiles
Et nous devons nous unir en elle
Pour échapper à la chute mortelle
Spyez avertis et prenez conscience
La répartition maintenant commence.


Minerva McGonagall : Alors ? dit le professeur McGonagall en se tournant vers lui. C'est vrai ?
Harry Potter : Qu'est-ce qui est vrai ? demanda Harry, d'un ton plus agressif qu'il ne l'aurait voulu. Professeur, ajouta-t-il pour essayer de paraître plus poli.
Minerva McGonagall : Que vous vous êtes opposé au professeur Ombrage ?
Harry Potter : Oui, répondit Harry.
Minerva McGonagall : Vous l'avez traitée de menteuse ?
Harry Potter : Oui.
Minerva McGonagall : Vous lui avez dit que Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom est de retour ?
Harry Potter : Oui.
Minerva McGonagall : Prenez un biscuit, Harry.

  • (en)

    Albus Dumbledore : I take you with me on one condition: that you obey any command I might give you at once, and without questions.
    Harry Potter : Of course.
    Albus Dumbledore : Be sure to understand me, Harry. I mean that you must follow even such orders as "run", "hide" or "go back". Do I have your word?
    Harry Potter : I - yes, of course.
    Albus Dumbledore : If I tell you to hide, will you do so?
    Harry Potter : Yes.
    Albus Dumbledore : If I tell you to flee, you will obey?
    Harry Potter : Yes.
    Albus Dumbledore :If I tell you to leave me, and save yourself, you will dio as I tell you?
    Harry Potter : I -
    Albus Dumbledore : Harry?


L'âge mûr devient sot et négligent lorsqu'il sous-estime la jeunesse…
  • (en) Age is foolish and forgetful when it underestimates youth...


C'est l'inconnu qui nous fait peur quand nous contemplons la mort ou l'obscurité, rien d'autre.
  • (en) It is the unknow we fear when we look upon death and darkness, nothing more.


Tuer n'est pas aussi simple que le croient les innocents…
  • (en) Killing is not nearly as easy as the innocent believe...


Harry Potter et les Reliques de la Mort, 2007Modifier

La mort n'est que la traversée du monde comme des amis traversent les mers. Ils continuent de vivre chacun dans le cœur de l'autre. Car ils doivent être présents, ceux qui aiment et vivent dans l'omniprésent. Dans ce verre divin, ils nous voient face à face et leur échange avec nous est libre autant qu'il est pur. Tel est le réconfort des amis dont, même si l'on peut dire qu'ils meurent, l'amitié et la compagnie sont, dans le meilleur des sens, toujours présentes parce qu'immortelles.
  • (en) Death is but crossing the world as friend do the seas; they live in one another still. For they must needs be present, that love and live in that which is omnipresent. In this divine glass they see face to face; and their converse is freen as well as pure. This is the comfort of friends, taht though they may be said to die, yet their friendship and society are, in the best sense, ever presnet, because immortal.


Le hasard et la mauvaise fortune [...] s'acharnent à détruire tout projet insuffisamment préparé.
  • (en) Luck and chance, those wreckers of all but best laid plans.


L'aube sembla succéder à la nuit avec une précipitation proche de l'indécence.
  • (en) Dawn seemed to follow meidnight with indecent haste.


A la guerre et en amour, tous les coups sont permis.
  • (en) All's fair in love and war.
  • Citation d'un proverbe sans plus de références.


Les plus aptes à exercer le pouvoir sont ceux qui ne l'ont jamais recherché. Ceux qui [...] reçoivent la responsabilité du commandement et endossent ce manteau parce qu'ils le doivent puis s'aperçoivent, à leur grande surprise, qu'ils le portent très bien.
  • (en) Those who are best suited to power are those who have never sought it. Those who [...] have leadership thrust upon them, and take up the mantle because they mustt, and find to their own surprise that they wear or well.


Le vrai maître ne cherche pas à la fuir [la mort]. Il accepte le fait qu'il doit mourir et comprend qu'il y a dans le monde des vivants des choses pires, bien pires, que la mort.
  • (en) The true master does not seek to run away from Death. He accepts that he must die, and understends that there are far, far worse things in the living world than dying.
  • Dumbledore à Harry.


N'aie pas pitié des morts [...]. Aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.
  • (en) Do not pity the dead [...]. Pity the living, and, above all, those who live without love.
  • Dumbledore à Harry.


Bien sûr que ça se passe dans ta tête, Harry, mais pourquoi faudrait-il en conclure que ce n'est pas réel ?
  • (en) Of course it is happening inside your head, Harry, but why on earth should that mean that it is not real?
  • Dumbledore à Harry.


Il y avait dix-neuf ans que la cicatrice de Harry avait cessé de lui faire mal. Tout était bien.
  • (en) The scar had not pained Harry for nineteen years. All was well.


Il existe une fiche de références pour cette œuvre :
Harry Potter.

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :