Ouvrir le menu principal

Wikiquote β

Henri Jeanson

réalisateur français

Henri Jeanson (6 mars 1900, Paris - 6 novembre 1970, Équemauville) est un écrivain, journaliste, dialoguiste français. Il a été satrape du Collège de Pataphysique.

Dialogues de filmsModifier

Par terre on se dispute, mais au lit on s'explique. Et sur l'oreiller, on se comprend !

  • Arletty, Hôtel du Nord (1938), écrit par Henri Jeanson


M. Edmond : - J'ai besoin de changer d'atmosphère… et mon atmosphère : c'est toi !
Mme Raymonde : - C'est la première fois qu'on me traite d'atmosphère ! Si j'suis une atmosphère, t'es un drôle de bled ! Oh là là… les types qui sont du milieu sans en être et qui cognent à cause de ce qu'ils ont été, on devrait les vider. Atmosphère… atmosphère ! Est-ce que j'ai une gueule d'atmosphère ? Puisque c'est ça vas-y tout seul à La Varenne… Bonne pêche et bonne atmosphère !

  • Louis Jouvet, Arletty, Hôtel du Nord (1938), écrit par Henri Jeanson


Un mariage basé sur l'amour n'est pas une affaire sérieuse.

  • Louis Seigner, Un revenant (1946), écrit par Henri Jeanson


Je n'ai qu'un conseil à vous donner: celui de devenir quelqu'un...Seulement voilà, qui ?

  • Louis Jouvet, Un revenant (1946), écrit par Henri Jeanson


Rarement descente de police n'aura aussi bien porté son nom. Ça n'était pas une descente, c'était une dégringolade.

  • Fernand Charpin, Pépé le Moko (1937), écrit par Henri Jeanson


Tu portes ta carte d'inspecteur sur la figure. Avoir l'air faux-jeton à ce point-là, j'te jure que c'est vraiment de la franchise.

  • Jean Gabin, Pépé le Moko (1937), écrit par Henri Jeanson


L'arbi: - Je te le jure sur la tête de mon père !
Pépé le Moko: - Qu'est-ce que tu risques, il a été guillotiné.

  • Dalio, Jean Gabin, Pépé le Moko (1937), écrit par Henri Jeanson


Il faut se méfier des mots et des faits : les mots trahissent les faits et les faits, comme les mots, ne sont pas les mêmes pour tous.

  • Bourvil, Les Bonnes Causes (1962), écrit par Henri Jeanson


L'inspecteur Carrel: - Il était avocat, radié du barreau depuis trois ans.
Irma: - Et de quoi vivait-il ?
L'inspecteur Carrel: - Il donnait des conseils. D'avoir été radié, ça inspirait la confiance à la clientèle.

  • Louis Jouvet, Monique Mélinand, Entre onze heures et minuit (1948), écrit par Henri Jeanson


Regardez-la : l'œil est stupide mais vif. Il y a dans son regard une grande lueur d'inintelligence, la bouche est assez spirituelle, le corps assez agréable… “Jeune première” !

  • Louis Jouvet, Entrée des artistes (1938), écrit par Henri Jeanson


Je te permettrai d'avoir le trac quand tu auras du talent. Sois inconsciente. Le trac est une manifestation de l'esprit critique, donc de l'intelligence. Par conséquent, tu es incapable d'avoir le trac.

  • Louis Jouvet, Entrée des artistes (1938), écrit par Henri Jeanson


PresseModifier

M. Sacha Guitry va, dit-on, interpréter Talleyrand. On connaît le mot fameux de Napoléon : « Talleyrand, c'est de la merde dans un bas de soie ». Il ne manque à M. Sacha Guitry que le bas de soie pour être un incomparable Talleyrand.

  • Extrait d'un article intitulé Quand Mr Sacha Guitry faisait partie du réseau Abetz et recrutait pour lui…
  • Jeanson par Jeanson, Henri Jeanson, éd. René Chateau, 2000, p. 342


Une et indivisible, la pensée doit être la même pour tous. Penser, c'est obéir : obéir, c'est se taire. Qu'on se le dise ! Vivre, c'est faire le mort.

  • Extrait d'un article intitulé Le retour du Corbeau de Clouzot ou les "cocos" contre Le Corbeau.
  • Jeanson par Jeanson, Henri Jeanson, éd. René Chateau, 2000, p. 336-337


Le suffrage universel est la voix de l'inconscience publique. C'est aussi l'un des plus ingénieux abus de confiance que l'homme ait inventé pour se moquer du monde.

  • Extrait d'un article intitulé De Georges Marchal à Louis Jouvet.
  • Jeanson par Jeanson, Henri Jeanson, éd. René Chateau, 2000, p. 349


Le mauvais caractère ! Voilà la qualité essentielle de tout metteur en scène passionné de son métier.

  • Extrait d'un article intitulé Fait divers.
  • Jeanson par Jeanson, Henri Jeanson, éd. René Chateau, 2000, p. 352


La Belle Meunière de Marcel Pagnol n'est pas un film neuf, mais un événement gastronomique. Pagnol a trouvé un plat inédit : le navet en croûte.

  • Extrait d'un article intitulé « La Belle Meunière de Marcel Pagnol ».
  • Jeanson par Jeanson, Henri Jeanson, éd. René Chateau, 2000, p. 359


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :