Imogène McCarthery (film)

film français

Imogène McCarthery est une comédie policière réalisée par Alexandre Charlot et Franck Magnier, sortie en 2010. Le scénario est adaptée du roman Ne vous fâchez pas, Imogène ! de Charles Exbrayat, paru en 1959.

Catherine Frot incarne Imogène McCarthery, employée au service du renseignement de l'Amirauté Britannique, qui est chargé d'une mission secrète dans son village natal de Falkland, en Écosse.

Citations

modifier
Imogène McCarthery  : Si vous êtes mariée depuis tant d’années, cher Janice, c’est que probablement vous avez renoncé très tôt à être exigeante.
  • Catherine Frot, Imogène McCarthery (2010), écrit par Alexandre Charlot, Franck Magnier


Sir Wardlaw : Si le coup part dans cette direction, les iles Shetland vont croire que nous leur déclarons la guerre.
  • Michel Duchaussoy, Imogène McCarthery (2010), écrit par Alexandre Charlot, Franck Magnier


Samuel Tyler : Les souvenirs finissent toujours par vous retrouver.
  • Lambert Wilson, Imogène McCarthery (2010), écrit par Alexandre Charlot, Franck Magnier


Gowan Ross (tenant un couteau et une pince) : Notre seule certitude est notre existence terrestre, et vous allez en faire la douloureuse expérience.
  • Francis Leplay, Imogène McCarthery (2010), écrit par Alexandre Charlot, Franck Magnier


Sir Woolish : Décidément, cette Imogène McCarthery révèle des qualités insoupçonnées. Elle vient de tuer un deuxième homme ; un espion russe encore. Le corps a été disloqué à coups de rame ; il a été retrouvé à 60%. Pour le reste, les brochets avaient déjà fait bombance.
  • Michel Aumont, Imogène McCarthery (2010), écrit par Alexandre Charlot, Franck Magnier


Ted Boolitt : Mes hommages, Miss Elroy. Dites-moi, c’est la première fois en un demi-siècle que je vous voie au pub.
  • Bruno Lochet, Imogène McCarthery (2010), écrit par Alexandre Charlot, Franck Magnier


Sir Woolish : Imogène. À votre manière, vous êtes un joyau de la couronne.
  • Michel Aumont, Imogène McCarthery (2010), écrit par Alexandre Charlot, Franck Magnier


Dialogues

modifier

Aneurin Archaft : Miss McCarthery ! Il est 9h06 ! Qu’avez-vous à dire ?
Imogène McCarthery : Qu’apparemment vous savez lire l’heure.

  • Lionel Abelanski, Catherine Frot, Imogène McCarthery (2010), écrit par Alexandre Charlot, Franck Magnier


Aneurin Archaft : Vous avez de la chance de ne pas être un homme.
Imogène McCarthery : Quand je vous regarde, j’en suis convaincu.

  • Lionel Abelanski, Catherine Frot, Imogène McCarthery (2010), écrit par Alexandre Charlot, Franck Magnier


Aneurin Archaft : Enfin, Sir Woolish. Imogène McCarthery est bien la dernière personne au monde à qui l’on confierai une mission secrète.
Sir Woolish : C’est justement parce qu’elle est la dernière personne au monde à qui l’on penserait, que ces documents ultra-sensibles seront en parfaite sécurité.

  • Lionel Abelanski, Michel Aumont, Imogène McCarthery (2010), écrit par Alexandre Charlot, Franck Magnier


Imogène McCarthery : Vous devez avoir beaucoup de travail au poste.
Samuel Tyler : Pas trop, non.
Imogène McCarthery : Faut le faire quand même.

  • Catherine Frot, Lambert Wilson, Imogène McCarthery (2010), écrit par Alexandre Charlot, Franck Magnier


Samuel Tyler : Un prétendant trop pressant ?
Imogène McCarthery : C’est ça.
Samuel Tyler : Et qui aurait tenté d’obtenir de vous certaines amabilités sous la menace d’une arme ?
Imogène McCarthery : Exactement…vous savez, Samuel ; une femme comme moi suscite des désirs qui, malheureusement chez certains, se transforment en bestialité.
Samuel Tyler : Ne quittez pas Falkland, Imogène
Imogène McCarthery : Mais...vous êtes fiancés, Samuel.
Samuel Tyler : Pour les besoins de l’enquête.

  • Lambert Wilson, Catherine Frot, Imogène McCarthery (2010), écrit par Alexandre Charlot, Franck Magnier


Aneurin Archaft : Imogène McCarthery a tué un homme ?
Sir Woolish : Un espion russe. Son corps était en piteux état : le cœur et les poumons arrachés, la dépouille piétinée par un troupeau de moutons…Pathétique.

  • Lionel Abelanski, Michel Aumont, Imogène McCarthery (2010), écrit par Alexandre Charlot, Franck Magnier


Imogène McCarthery : Ted, auriez-vous Tyler aujourd’hui ? Il n’y a personne au poste de police.
Ted Boolitt : Non.
Rosemary Boolitt : Pourquoi ? Vous avez encore un meurtre à déclarer ? Déjà deux en deux jours. J’espère que vous ne restez pas tout le mois.

  • Catherine Frot, Bruno Lochet, Marie-France Santon, Imogène McCarthery (2010), écrit par Alexandre Charlot, Franck Magnier


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :