Joël Bonnemaison

géographe français
Cette page est une ébauche à compléter, vous pouvez partager vos connaissances en la modifiant.

Joël Bonnemaison, né à Toulouse en 1940 et mort en 1997 à Nouméa, est un géographe français spécialiste de l'Océanie.

CitationsModifier

Le sens ultime de l’approche culturelle en géographie est sans doute bien là : retrouver la richesse et la profondeur de la relation qui unit l’homme aux lieux. Cette relation varie selon les civilisations et les époques, elle peut être réelle, comme elle peut être seulement rêvée. Contre elle se brisent toutes les tentatives de réduction à une explication de type scientiste.
  • « Voyage autour du territoire », Joël Bonnemaison, L’Espace géographique, nº 4, 1981, p. 256 (lire en ligne)


Un géosymbole peut se définir comme un lieu, un itinéraire, une étendue qui, pour des raisons religieuses, politiques ou culturelles prend aux yeux de certains peuples et groupes ethniques, une dimension symbolique qui les conforte dans leur identité.
  • « Voyage autour du territoire », Joël Bonnemaison, L’Espace géographique, nº 4, 1981, p. 256 (lire en ligne)


Espace clos, sans échappatoire, l'île renvoie au plus profond de soi, à sa vérité comme à la vérité élémentaire des choses. L'île se meut dans une autre dimension de l'espace-temps: c'est un lieu nu, qui se tient seul et dont les liens naturels avec le reste du monde ont été coupés. Les îles font penser aux monades de Leibnitz, à des atomes d'espace éclatés et hors du temps, qui n'existent que liés par l'harmonie qui les réunissait «au commencement du monde».
  • « Vivre dans l'île », Joël Bonnemaison, Espace géographique, nº 2, 1990, p. 120 (lire en ligne)


Toute île résulte à l'origine d'un cataclysme, d'une éruption, d'une cassure avec les grands espaces des continents. L'île, fille de la rupture du lien est toujours un peu orpheline. Elle se marque par une ligne brisée, c'est-à-dire par une ligne de côte. Le rivage fait l'île, il lui donne son visage et plus loin sa «substance». Et sans doute, n'y a-t-il d'îles qui soient plus absolues que les atolls coralliens des mers chaudes, lorsque le lieu de l'île se confond avec la ligne du rivage et n'est que cela.
  • « Vivre dans l'île », Joël Bonnemaison, Espace géographique, nº 2, 1990, p. 120 (lire en ligne)


Les îles sont des métaphores qui révèlent le monde.
  • « Vivre dans l'île », Joël Bonnemaison, Espace géographique, nº 2, 1990, p. 125 (lire en ligne)


Citations rapportéesModifier

Citations surModifier

Voir aussiModifier

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :