Jocelyne Khoueiry

Jocelyne Khoueiry (née en 1955, morte en 2020) est une combattante de la guerre du Liban devenue non violente, fondatrice d'associations.

Citations sur Jocelyne KhoueiryModifier

D'autres combattantes s'étaient signalées, début mai, notamment Jocelyne, la Raïssé, qui avait en compagnie de six militantes, dont une de quatorze ans, mis en déroute trois cents Palestino-progressistes en tuant leur chef à coups de grenades, place des Canons, alors que l'immeuble qu'elles tenaient était isolé, bientôt encerclé, et les filles promises au viol et à la mort, comme les femmes et les fillettes de Damour, si elles n'avaient pas le temps de se tuer elles-mêmes ou qu'ils ne les fassent mourir en leur injectant de la glu dans tous les orifices.
  • À propos de Jocelyne Khoueiry
  • La confession négative, Richard Millet, éd. Editions Gallimard, NRF, 2009, p. 397


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :