Kaamelott/Merlin

Citations de Merlin dans la série télévisée Kaamelott.

CitationsModifier

Invoquer une meute de loups ? Moi je veux bien, mais je vous préviens : s’ils se retournent contre nous pour nous bouffer les miches, vous viendrez pas pleurer !
  • Jacques Chambon, Kaamelott, décembre 2004, promotion de la série, écrit par Alexandre Astier.


(au Répurgateur)Mais moi je viens pas vous emmerder quand vous cramez des sorcières, alors foutez-moi la paix.
  • Jacques Chambon, Kaamelott, Livre I, 79 : L'expurgation De Merlin, écrit par Alexandre Astier.


- Qu'est-ce qui est petit et marron ?
[Élias de Kelliwic'h : Un marron.]
- Putain, il est fort ce con.
  • Jacques Chambon, Kaamelott, Livre I, 67 : Les Défis de Merlin, écrit par Alexandre Astier.


[À la fée Morgane] : J'adore la châtaigne. Je m'en ferais péter le bide. Vous en voulez ?
  • Jacques Chambon, Kaamelott, Livre I, 85 : La Blessure Mortelle, écrit par Alexandre Astier.


[A Karadoc et Perceval] : La boutique est fermée, adressez-vous à la concurrence. (Cette réplique sera reprise dans le Livre V, lorsque Merlin quitte Kaamelott)
  • Jacques Chambon, Kaamelott, Livre II, 2 : Les Alchimistes, écrit par Alexandre Astier.


(À propos du rassemblement du corbeau) J'aime pas y aller à ce truc. Ça me gonfle. Y'a tous les clodos du pays qui portent une barbiche et qui se prennent pour des druides !
  • Jacques Chambon, Kaamelott, Livre II, 4 : Le Rassemblement du Corbeau, écrit par Alexandre Astier.


Mais évidemment c'est sans alcool !
  • Jacques Chambon, Kaamelott, Livre II, 4 : Le rassemblement du corbeau, écrit par Alexandre Astier.


Alors le chevalier il crie au Romain : Hé ! Vous vous prenez pour le Colisée ?
  • Jacques Chambon, Kaamelott, Livre II, 4 : Le rassemblement du corbeau, écrit par Alexandre Astier.


Hé toi là-bas avec ton casque à cornes, présente-moi ta femme, tu sauras pourquoi t'as des cornes !
  • Jacques Chambon, Kaamelott, Livre II, 4 : Le rassemblement du corbeau, écrit par Alexandre Astier.


Franchement, une potion pour faire pisser bleu, ça presse forcément la minute ?
  • Jacques Chambon, Kaamelott, Livre II, 21 : Les Misanthropes, écrit par Alexandre Astier.


Ah ben j’suis mi-démon, moi, les démons c’est pas foutu pareil. D’ailleurs, dans le calendrier démonique je vais bientôt avoir sept ans. J’aurai le droit d’avoir une mogriave. […] Une mogriave ? C’est comme un petit chien, mais hyper vilain.
  • Jacques Chambon, Kaamelott, Livre II, 56 : Merlin l'archaïque, écrit par Alexandre Astier.


Arthur, je suis désolé je peux plus rien faire. Et vous lui rappellerez que si il est roi, c'est aussi grâce a bibi, et que Excalibur, c'est moi qui l'ai emmené la chercher la première fois quand il avait même pas quatre ans. Oui môssieur Blaise ! Je lui ai torché le cul à Arthur, je lui ai trouvé un père adoptif ! Tout ça pour qu'il me remplace par l'autre guignol d'Elias de Kelliwic'h.
  • Jacques Chambon, Kaamelott, Livre V, 9 : La démission, écrit par Alexandre Astier.


Ça fait des années que je me démène à apprendre des machins d'enchanteur ! Des grimoires plein les étages. J'en ai marre ! Je suis druide ! DRUI-DE ! Les trucs de flambeur pour amuser la galerie ça ne m'in-te-re-sse pas. Alors salut tout le monde je déserte. [Mevanwi: Merlin faites pas l'imbécile. Père Blaise: Et euh où est-ce que vous allez aller?] Mais dehors ! A ma place ! Parce que oui quand on a deux ronds de bon sens on demande pas à un druide de travailler dans un endroit clos, bande de crétins ! La quasi-totalité de mes pouvoirs est annulée quand j'ai un toit au dessus de la tête. Alors Merlin, il retourne à la belle étoile et si on vous demande ce qu'il a dit en partant, vous répondrez "merde".
  • Jacques Chambon, Kaamelott, Livre V, 9 ; La démission, écrit par Alexandre Astier.


J'ai tout entendu et c'est honteux !!
  • Jacques Chambon, Kaamelott, Livre III, 4 : Le Renfort Magique, écrit par Alexandre Astier.


Vous n’êtes pas le plus fort, Môssieur Élias ! Quand on confond un clafoutis et UNE PART de clafoutis, on vient pas la ramener !
  • Jacques Chambon, Kaamelott, Livre III, 96 : Les Défis De Merlin II, écrit par Alexandre Astier.


Attendez, je veux être là quand vous lui mettez une chasse !
  • Jacques Chambon, Kaamelott, Livre IV, 12 : Le privilégié", écrit par Alexandre Astier.


Un arbre ça pousse, c'est là où vous pourrez faire la différence : le camouflage il pousse pas !
  • Jacques Chambon, Kaamelott, Livre V, 39 : Unagi V, écrit par Alexandre Astier.


Quand je dis que Rome est à la Cité ce que la chèvre est au fromage de chèvre, je veux dire que c'est le petit plus qui est corollaire au noyau mais qui est pas directement dans le cœur du fruit !
  • Jacques Chambon, Kaamelott, Livre VI, 3 : Præceptores, écrit par Alexandre Astier.


Quand vous êtes parti, je me suis dit : Je vais me promener ? Je vais pas me promener ? Finalement j'ai décidé de me beurrer la gueule.
  • Jacques Chambon, Kaamelott, Livre VI, 3 : Præceptores, écrit par Alexandre Astier.


Moi, je dis que c'est magique à cause des merdes qui pendouillent, mais ça se trouve, c'est pas ça...
  • Jacques Chambon, Kaamelott, Livre III, L'arche de transport, écrit par Alexandre Astier.


Remarquez que moi j'ai un pote poissonnier qui sait boire du lait à la paille par les trous de nez !
  • Jacques Chambon, Kaamelott, Livre II, L'invincible, écrit par Alexandre Astier.


Moi j'ai vomi deux fois mais c'est moi qu'ai ramassé !
  • Jacques Chambon, Kaamelott, Livre VI, Nuptiæ, écrit par Alexandre Astier.


Ah mais foutez-moi la paix ! J'ai traversé l'île en long, en large et en travers ! Pareil en Aquitaine et en Armorique ! Vous croyez que j'me souviens de tous les trous du cul à qui j'ai balancé mon laïus ?
  • Jacques Chambon, Kaamelott, Livre VI, 7 : Arturus rex, écrit par Alexandre Astier.


Arthur: Tout ce qui était sous le joug de mon de mon père quoi.
Merlin: Sous le ?
Arthur: Sous le joug.
Merlin: Le ?
Arthur: Le Joug.
Merlin: Comme le joug de fruit ?
  • Jacques Chambon, Kaamelott, Livre VI, 3 : Præceptores, écrit par Alexandre Astier.


Pas besoin d'hommage puisque je vous dis que je vais vous le rafistoler. [Arthur: Ça fait vingt fois que essayer de me rafistoler comme vous dites, ça marche jamais.] Ça marche jamais parce que vous avez pas envie, c'est tout ! [...] Vous avez pas envie de refabriquer ce sang qui vous manque. Combien de temps ça fait que vous vous êtes taillé les veines ? Six mois, un an ! Vous êtes toujours blanc comme une fesse ! [Bohort: Merlin, ne vous emballez pas...] J'm'emballe pas, ça m'énerve ! Il suffirait que vous vous donniez un bon coup de pied au fion et vous reprendriez du poil de la bête, mais non ! Et voilà ! Il s'endort, maintenant !
  • Jacques Chambon, Kaamelott, Livre VI, 9 ; Dies Irae, écrit par Alexandre Astier.


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :