Le Jour de gloire

film français

Le Jour de gloire est un film français de Jacques Besnard sorti en 1976. Les dialogues sont signés Jacques Besnard, Alphonse Boudard, Richard Balducci et Jacques-Henri Marin.

Citations remarquablesModifier

Dans l'aviation l'alcool, interdit, ça déséquilibre l'appareil.
  • Jean Lefebvre, Le Jour de gloire (1976), écrit par Jacques Besnard, Alphonse Boudard, Richard Balducci et Jacques-Henri Marin


Tu devrais être content, il vaut mieux être un cocu vivant qu'un mort pas cocu, c'est ce que tu devrais te dire!
  • Jean Lefebvre, Le Jour de gloire (1976), écrit par Jacques Besnard, Alphonse Boudard, Richard Balducci et Jacques-Henri Marin


T'es si con, que ça me fait de la peine d'être ton frère !
  • Pierre Doris, Le Jour de gloire (1976), écrit par Jacques Besnard, Alphonse Boudard, Richard Balducci et Jacques-Henri Marin


Même pas de rustine, on voit bien qu'ils n'ont pas de tour de France en Allemagne!
  • Jean Lefebvre, Le Jour de gloire (1976), écrit par Jacques Besnard, Alphonse Boudard, Richard Balducci et Jacques-Henri Marin


Répliques remarquablesModifier

Grégoire : Et qui est-ce que je vois pas devant moi, l'as des as de l'aviation allemande, Blanckenberg.
Le soldat américain polyglotte : Blanckenburg!
Grégoire : Ca va recommencer, Berg Burg qu'est-ce que ça veut dire, c'est synagogue!
Le soldat américain polyglotte : Synonyme!

  • Grégoire, emméché, raconte ses souvenirs de la Grande Guerre à des soldats américains.
  • Jean Lefebvre, un petit rôle américain, Le Jour de gloire (1976), écrit par Jacques Besnard, Alphonse Boudard, Richard Balducci et Jacques-Henri Marin


Müller : Un ennui monsieur Grégoire?
Grégoire : Tu parles, c'est un obus judéo-américain qui m'a crevé mon pneu!

  • Après une poursuite avec des chars américains, Grégoire constate que le pneu de son vélo est crevé.
  • Hans Verner, Jean Lefebvre, Le Jour de gloire (1976), écrit par Jacques Besnard, Alphonse Boudard, Richard Balducci et Jacques-Henri Marin


Le maire : Voyons Grégoire, ce sacrifice que tu vas faire, c'est pour la France, et la France n'a jamais pris ses héros pour des cons.
Grégoire : Tiens, mon œil !

  • Le maire tente d'inciter Grégoire à se dénoncer aux Allemands.
  • Pierre Tornade, Jean Lefebvre, Le Jour de gloire (1976), écrit par Jacques Besnard, Alphonse Boudard, Richard Balducci et Jacques-Henri Marin


Le patron du bistrot : S'il a dit oui c'est parce que je lui ai laissé violer ma pauvre femme.
Gaston Machu : Ta femme pas besoin de la violer elle dit oui à tout le monde!
Le patron du bistrot : Repète un peu pour voir!

  • Les habitants du village discutent des raisons de l'acceptation de Grégoire à se dénoncer aux Allemands.
  • Jacques Marin, Robert Rollis, Le Jour de gloire (1976), écrit par Jacques Besnard, Alphonse Boudard, Richard Balducci et Jacques-Henri Marin


Otto: Achtung bicyclette!
Grégoire : Oh Ja Achtung bicyclette hein, je sais ce que c'est qu'un vélo!

  • Tony Rödel, Jean Lefebvre, Le Jour de gloire (1976), écrit par Jacques Besnard, Alphonse Boudard, Richard Balducci et Jacques-Henri Marin


Claire : Mais enfin Edouard, ce serait pour la France.
Le patron du bistrot : Non! La France n'a jamais demandé à quiconque d'être cocu!
Auguste : Tu vas pas nous en faire une cathédrale Edouard, une corne de plus ou de moins...

  • Claire, la femme du bistro, se propose de coucher avec Grégoire pour le convaincre de se dénoncer aux Allemands.
  • Corinne Lahaye, Jacques Marin, Le Jour de gloire (1976), écrit par Jacques Besnard, Alphonse Boudard, Richard Balducci et Jacques-Henri Marin


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :