Marguerite Barankitse

humanitaire burundaise

Marguerite Barankitse, plus connue comme « Maggy » la femme aux 10 000 enfants ou comme « l'Ange du Burundi », pour son travail en faveur des enfants affectés par la guerre, la pauvreté et la maladie, a reçu la distinction Nansen pour les réfugiés en 2005.

Marguerite Barankitse (2016).

CitationsModifier

Celui qui tue est la première victime de son geste. On ne peut pas condamner un homme, seulement son geste.
  • La haine n'aura pas le dernier mot, Christel Martin, éd. Albin Michel, 2005  (ISBN 2-226-15858-8), p. 156


Toute vie est sacrée, même celle du criminel.
  • La haine n'aura pas le dernier mot, Christel Martin, éd. Albin Michel, 2005  (ISBN 2-226-15858-8), p. 157


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :