Marie-Félicité Ebokea

écrivaine camerounaise

Marie-Félicité Ebokéa, née le au (Cameroun), est une écrivaine camerounaise.

Citations

modifier

Femmes fragmentées, 1994

modifier
Le rire n’est pas seulement ce mouvement des lèvres ; il faut le penser, le réfléchir, le réfracter sur les autres, rire avec la compagnie ou pourquoi pas, rire d’elle.
  • Femmes fragmentées, Marie-Félicité Ebokea, éd. L'Harmattan, 1994  (ISBN 2-7384-2738-3), chap. Le rire, p. 55


La France est quand même le seul pays où l’on peut vivre sans être constamment pris à partie sur des conflits raciaux qui durent depuis des siècles.
  • Femmes fragmentées, Marie-Félicité Ebokea, éd. L'Harmattan, 1994  (ISBN 2-7384-2738-3), chap. Idées noires, p. 49


Pourquoi l’amour serait-il toujours associé aux extrêmes ? Consommé vite, avec passion et hargne ou teinté d’un romantisme ennuyeux et à peine vraisemblable ? ou même associé à cet ersatz qu’on appelle tendresse, sérénité, camaraderie, mais encore l’ennui ? Ou pire l’angoisse de la solitude?
  • Femmes fragmentées, Marie-Félicité Ebokea, éd. L'Harmattan, 1994  (ISBN 2-7384-2738-3), chap. Une femme de valeur, p. 39


(L'amour) bien qu'étant fixe dans l'espace, se transforme jour après jour, en passant par les phases les plus inattendues, sauf celle de l'ennui. La curiosité: oui. La haine: parfois. l'incompréhension et le doute : souvent.
  • Femmes fragmentées, Marie-Félicité Ebokea, éd. L'Harmattan, 1994  (ISBN 2-7384-2738-3), chap. Idées noires, p. 39


Le rire n’a pas besoin d'une raison essentielle pour fuser. Il n'a même pas besoin d'une excuse pour être pensé.
  • Femmes fragmentées, Marie-Félicité Ebokea, éd. L'Harmattan, 1994  (ISBN 2-7384-2738-3), chap. Le rire, p. 56


Liens externes

modifier

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :