Michel Vaillant

personnage de bande dessinée

Michel Vaillant, pilote de course, est un personnage de fiction créé en 1957 par Jean Graton dans le Journal de Tintin.

Les personnagesModifier

La Série est animée par les voitures de course Vaillant, la famille Vaillant, le père, la mère, Jean-Pierre et Michel, leur héros à tous. Autour de ce sympathique quatuor, gravitent de nombreux personnages secondaires, parmi lesquels l'auteur met en avant la blonde Agnès de Chanzy, rapidement épouse de Jean-Pierre, et Steve Warson, l'ennemi initial bientôt inséparable ami. Et Warson devient progressivement le deuxième héros de la Série.

CitationsModifier

Clé de douzeModifier

Michel Vaillant (L'air surpris et effrayé, après une première tentative de freinage, en pleine vitesse avant un virage) : MALHEUR ! Mes freins ne répondent plus !...


Le grand défiModifier

Madame Vaillant (mère de Michel) (Au téléphone, s'adresse à son mari qui fête la victoire de Michel à Indianapolis) : Bonsoir papa ! J'espère que tu prends bien soin des enfants .../ ... Michel doit bien se couvrir s'il sort le soir.../...Quant à toi, souviens toi que tu souffres du foie ! Alors, mange toujours légèrement ! Et surtout, pas d'alcool... Très peu de vin ! Et n'oublie pas de prendre tes pilules avant chaque repas !


Agnès (À Michel que sa mère oblige à tenir un écheveau de laine à tricoter) : Ha ha ! Si Warson le voyait ainsi !
Monsieur Vaillant (Regardant Michel en coin et tenant sa pipe): En effet ! Ce spectacle est lamentable ! Pouah ! Toi, le champion, le dompteur de monstres hurlants, réduit à cette besogne de petite fille !... Je préfère me retirer pour ne pas pleurer.
Michel Vaillant : GRRR


La Vaillante "Grand Prix" (Franchissant en vainqueur la ligne d'arrivée du Grand Prix d'Allemagne et réaccélérant) : WROWW.../...VROOAW


Le pilote sans visageModifier

Un mécano de la voiture du pilote sans visage (S'adresse à un collègue en regardant Michel Vaillant devant un stand du circuit de Francorchamps) : Breur ar mestr na seblant ket beza kontant ! [Le frère du maître ne semble pas content !]
Michel Vaillant (Regarde, rouge de colère, les mécanos rigolards, coiffés d'un béret) : Qu'est ce qu'ils racontent, ces deux là !?...Ils ne peuvent pas parler comme tout le monde ?


Dubois (pilote belge) (Sur le circuit de Francorchamps, sous une pluie battante, s'adresse à Michel Vaillant) : Avouez quand même !... Ici en Belgique il fait beau toute la semaine et il pleut le dimanche !... Ce n'est plus une voiture que j'ai, c'est une baignoire !