Modèle:Citation du jour/1 février 2013


Depuis 1817, la Suisse est membre de la Sainte-Alliance, aujourd’hui nous appellerions cela une organisation supranationale. Presque tous les Etats européens y adhèrent. L’acte constitutif de septembre 1815 se compose de belles paroles. Il y est écrit que les relations envers tous les pays seront empreintes des «exigences de la justice, de l’amour et de la paix». On voulait ainsi, «donner aux institutions humaines de la durée et remédier aux imperfections». De nobles déclarations – si le prix Nobel de la paix avait déjà existé à l’époque, la Sainte-Alliance l’aurait certainement reçu. Derrières les coulisses de ces belles paroles, la réalité est tout autre: Ce sont les grands Etats qui donnent le ton. L’objectif de la Sainte-Alliance est d’assurer la régence des monarques contre les citoyens. — Ueli Maurer

Vous pouvez la trouver sur la page : Sainte-Alliance