Parménide

philosophe grec de l'Antiquité

Parménide d'Élée (en grec ancien : Παρμενίδης / Parmenídês) est un philosophe grec présocratique, pythagoricien, puis éléate, né à Élée à la fin du VIe siècle av. J.-C. et mort au milieu du Ve siècle av. J.-C. Il est célèbre pour un poème en vers, De la nature, qui eut une influence notable sur la pensée de son époque ; de ce traité, il ne nous reste que des fragments. Parménide fut l'élève et l'amant de Zénon d'Élée. Parménide apparaît dans un dialogue de Platon qui porte son nom.

De la natureModifier

Néanmoins considère fermement avec ton esprit aussi bien ce qui échappe à ta vue que ce qui lui est soumis. Tu ne réussiras pas à couper l'Être de sa continuité avec l'Être, de sorte que ni il ne se dissipe au-dehors, ni il ne se rassemble.
  • Fragment 2.
  • Penseurs grecs avant Socrate. De Thalès de Milet à Prodicos, Jean Voilquin (traduction, introduction et notes) (trad. Jean Voilquin), éd. GF-Flammarion, 1964  (ISBN 2-08-070031-6), Parménide, p. 93


Peu m'importe par où je commence, car je reviendrai ici.
  • Fragment 3.
  • Penseurs grecs avant Socrate. De Thalès de Milet à Prodicos, Jean Voilquin (traduction, introduction et notes) (trad. Jean Voilquin), éd. GF-Flammarion, 1964  (ISBN 2-08-070031-6), Parménide, p. 93


Tel le mélange qui commande le corps et les membres ; telle se présente la pensée des hommes ; c'est une même chose, pour tous et pour chacun, que l'intelligence et la nature du corps des hommes ; et ce qui prédomine, c'est la pensée.
  • Fragment 16.
  • Penseurs grecs avant Socrate. De Thalès de Milet à Prodicos, Jean Voilquin (traduction, introduction et notes) (trad. Jean Voilquin), éd. GF-Flammarion, 1964  (ISBN 2-08-070031-6), Parménide, p. 98


Liens externesModifier

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :