Pente

tangente de l'inclinaison entre deux points d'un terrain

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :

LittératureModifier

PoésieModifier

Joyce Mansour, Le Désir du désir sans fin, 1963Modifier

Aucun homme avec moi ne place son pied
Sur la pente calcinée de la haine.

  • « Le désir du désir sans fin », Joyce Mansour, La Brèche, nº 5, Octobre 1963, p. 4


Prose poétiqueModifier

Paul Éluard , Capitale de la douleur, 1926Modifier

Dans la brume

Grand pays de bronze de la belle époque, par tes chemins en pente douce, l'inquiétude a déserté.
  • Capitale de la douleur suivi de L'amour la poésie (1926), Paul Éluard, éd. Gallimard, coll. « Poésie », 1966  (ISBN 978-2-07-030095-2), partie Nouveaux poèmes, Dans la brume, p. 125