Persuasion

action d'amener quelqu'un à quelque chose

La persuasion est l'action d'amener quelqu'un à quelque chose, à croire, à faire, à vouloir ou à convaincre.

PhilosophieModifier

De L’art de persuaderModifier

Personne n’ignore qu’il y a deux entrées par où les opinions sont reçues dans l’âme, qui sont ses deux principales puissances, l’entendement et la volonté.


N’entreprendre de définir aucune des choses tellement connues d’elles-meme, qu'on n'ait point de termes plus clairs pour les expliquer.

N’admettre aucun des termes un peu obscurs ou équivoques, sans définition.

N’employer dans la dénition des termes que des mots parfaitement connus, ou déjà expliqués.


Remarques sur Le Rameau d’orModifier

Ludwig Wittgenstein dans ses Remarques sur Le Rameau d'or de Frazer

1) IL FAUT COMMENCER PAR L’ERREUR et lui substituer la vérité.

2) C'est-à-dire qu'il faut découvrir la source d'erreur, sans quoi entendre la vérité ne nous sert à rien. Elle ne peut pénétrer lorsque quelque chose d’autre occupe sa place.

3) Pour persuader quelqu’un de la vérité, il ne suffit pas de constater la vérité, il faut trouver le chemin qui mène de l’erreur à la vérité.
  • Remarques sur Le Rameau d’Or de Frazer, Traduction par Jean Lacoste, 06 mai 2010, dans revue Agone, texte en ligne, p.13-31.


LittératureModifier

RomansModifier

Victor Hugo, L'Homme qui rit, 1869Modifier

[...] cet art qu'on appelle la suggestion, et qui consiste à faire dans l'esprit des autres une petite incision où l'on met une idée à soi.


Prose poétiqueModifier

René Char, Fureur et mystère, 1948Modifier

Le Requin et la mouette

Quand je dis : j'ai levé la loi, j'ai franchi la morale, j'ai maillé le cœur, ce n'est pas pour me donner raison devant ce pèse-néant dont la rumeur étend sa palme au delà de ma persuasion. Mais rien de ce qui m'a vu vivre et agir jusqu'ici n'est témoin alentour. Mon épaule peut bien sommeiller, ma jeunesse accourir. C'est de cela seul qu'il faut tirer richesse immédiate et opérante.
  • Fureur et mystère (1948), René Char, éd. Gallimard, coll. « Poésie », 1962  (ISBN 2-07-030065-X), partie LE POEME PULVERISE (1945-1947), Le Requin et la mouette, p. 190


MédiasModifier

PresseModifier

Littérature, Enquête — Pourquoi écrivez-vous ?, 1920Modifier

Persuader dérive de posséder. Il en est la suite nécessaire ; il procède du même attrait.
  • « Notre enquête — Pourquoi écrivez-vous ? », Louis Dimier, Littérature, nº 11, Décembre 1920, p. 22


Voir aussiModifier

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :