Pessimisme

Cette page est une ébauche à compléter, vous pouvez partager vos connaissances en la modifiant.

Le pessimisme désigne un état d’esprit qui perçoit la vie et le monde par principe de manière négative.

G.K. ChestertonModifier

Tout pessimisme est secrètement optimiste quant à son objet. Toute capitulation de la vie, tout déni de plaisir, toute obscurité, toute austérité, toute désolation a pour but véritable cet isolement de quelque chose, qui permet de l'apprécier parfaitement.


Gustave ThibonModifier

« La cendre ne parvient qu’à me prouver la flamme » (Hugo). Réfutation parfaite de tous les pessimismes : comment le mal, qui est le résidu du bien, peut-il être conçu comme sa négation ? Le pessimiste se sert de la cendre pour nier le feu, du marécage pour nier la source, du squelette pour nier la chair, de tous les déchets pour réfuter les origines.


On me traite de pessimiste parce que je ne crois pas au progrès, à l’Eden futur forgé par la technique et la révolution, etc. Mais si je ne crois pas à l’avenir, je crois à l’éternité qui peut féconder toutes les heures du temps, je crois à une présence absolue qui est aussi un présent et qu’on peut cueillir aujourd’hui. Quel est donc le plus optimiste : celui qui ne croit qu’en l’avenir, c’est-à-dire à une promesse qui ne sera jamais tenue, ou celui qui sait que le paradis nous attend dans le repli de chaque minute qui passe ?


Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :