Pourpre

couleur

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :

LittératureModifier

Prose poétiqueModifier

André Breton, Poisson soluble, 1924Modifier

SATAN : [...] La cascade pourpre charriait des revolvers dont les crosses étaient faites de petits oiseaux.


RomanModifier

Virginia Woolf, Les Vagues, 1952Modifier

On voit briller les yeux d'oiseaux qui s'approchent à petits sauts — des aigles, des vautours. Ils nous prennent pour des arbres abattus. Ils picorent un ver — plutôt un cobra à lunettes — et le laissent avec sa cicatrice brune purulente se faire déchiqueter par des lions. C'est notre monde à nous, éclairé par des croissants de lune et des étoiles de lumière ; et de grands pétales à demi transparents bloquent les ouvertures comme autant de fenêtres pourpres.


Le reflet pourpre, dit Rhoda, dans l'anneau de Miss Lambert va et vient sur la tache noire de la page blanche du missel. C'est un reflet lie-de-vin, c'est un reflet érotique.