Ouvrir le menu principal

Raymond Barre

personnalité politique française
Raymond Barre (1991).

Raymond Barre, né le 12 avril 1924 à Saint-Denis (Réunion) et mort le 25 août 2007 à Paris (hôpital du Val-de-Grâce), est un économiste et homme politique français. Il est premier ministre de la France de 1976 à 1981, sous la présidence de Valéry Giscard d'Estaing, et le vice-président de la Commission européenne dans la Commission Rey et la Commission Malfatti.

CitationsModifier

Les porteurs de pancartes, ceux qui scribouillent, jacassent et babillent, le chœur des pleureuses et le cortège des beaux esprits, des milieux qui ne vivent que de manœuvres, d’intrigues et de ragots.
  • À propos du « microcosme politique »


Je préfère être impopulaire qu’irresponsable.


Il y a là une trahison du principe fondamental de la Ve République et derrière cela se profile le retour à un président qui inaugure les chrysanthèmes avec un Premier ministre et un gouvernement entre les mains des rivalités des partis.


Par les temps que nous vivons, je crois qu’il est indispensable que ceux qui mettent en jeu la vie de leurs prochains acceptent de voir leur propre vie mise en jeu.


Ma détente, lorsque j'étais à Matignon, était de lire le grouillement du microcosme dans Le Canard enchaîné. Je n'ai jamais vraiment souffert d'être caricaturé.


La France a été dans le passé et sera dans l'avenir une société composée de communautés de provenances diverses et de cultures variées. La France, comme les États-Unis, est un creuset. Aucun autre pays, à l'exception de la Yougoslavie, n'a une composition ethnique si hétérogène. [...] L'unité française s'est construite sur — et contre — une extraordinaire diversité ethnique et culturelle.
  • Questions de confiance: entretiens avec Jean-Marie Colombani (1988), Raymond Barre , éd. Flammarion, 1988, p. 280


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :