Robert Merle

écrivain français

Robert Merle, né à Tébessa (en Algérie) le 29 août 1908 et mort en son domaine de La Malmaison à Grosrouvre (Yvelines) le 27 mars 2004, est un écrivain français.

Week-end à Zuydcoote, 1949Modifier

Week-end à Zuydcoote

[.] il comprit aussitôt qu'il se mentait à lui-même. Il y avait en lui ce vague malaise qu'on éprouve quand on s'est arrangé pour oublier un devoir qu'on s'était prescrit. Il sentait qu'il y avait une chose importante qu'il devait faire, et faire tout de suite, sans perdre de temps, mais il n'arrivait pas à savoir ce que c'était. il avait mauvaise conscience tout d'un coup, sans qu'il sût pourquoi. [.] Et les minutes continuaient à couler, et il serait trop tard bientôt, et il n'arriverait pas à savoir quelle était cette chose importante qu'il devait faire. [.] Il fouillait désespérément en lui-même pour trouver ce qu'il devait faire, et à chaque effort qu'il faisait, c'était comme si ce qu'il cherchait lui échappait davantage, s'enfonçait dans l'ombre un peu plus.
  • Week-end à Zuydcoote, Robert Merle, éd. Gallimard, 1949  (ISBN 9782070367757), p. 222


La mort est mon métier, 1952Modifier

La mort est mon métier

La routine de la vie de caserne était également pour moi une grande source de plaisir. Je croyais savoir ce que c'était que la routine, parce qu'à la maison nous avions de heures très régulières. Mais j'étais encore loin du compte. A la maison, il y avait encore, de temps en temps, des périodes creuses, des moments vides. A la caserne, la règle était vraiment parfaite. Le maniement d'armes, surtout m'enchantait. J'aurais voulu que toute la vie pût se décomposer ainsi, acte par acte.
  • La mort est mon métier, Robert Merle, éd. Gallimard, 1952  (ISBN 2-07-036789-4), p. 73


Peu après, on apprit avec stupeur que « les Messieurs en redingote » avaient signé le Diktat de Versailles. Mais Rossbach n'en toucha pas un mot. La nouvelle n'eut même pas l'air de le concerner. Il dit seulement que la vraie Allemagne n'était pas à Weimar, mais partout où les hommes allemands continuaient à se battre.
  • La mort est mon métier, Robert Merle, éd. Gallimard, 1952  (ISBN 2-07-036789-4), p. 138


Un animal doué de raison, 1967Modifier

Un animal doué de raison

La liberté de la presse est bien réelle, mais elle est inopérante. Dans tous les pays où les moyens d'information appartiennent à l'argent, la grêle voix de la vérité est vite étouffée par les grandes orgues du mensonge et de la confusion.
  • Un animal doué de raison, Robert Merle, éd. Gallimard, 1967  (ISBN 9782070377794), p. 383