Ouvrir le menu principal

Robert Patrick

auteur dramatique, parolier, acteur et metteur en scène
Mistake.svg Il a été demandé de vérifier cet article, à cause d'un problème lié soit à la forme de l'article (style, orthographe…), soit au fond de l'article (validité des informations, neutralité…). Vous êtes invité à venir en discuter et l'améliorer.
Si vous venez d'apposer le bandeau, veuillez cliquer sur ce lien pour créer la discussion.

Robert Patrick O'Connor (né le 27 septembre 1937), connu sous le nom de Robert Patrick, est un dramaturge américain.

Untold Decades: Seven Comedies of Gay Romance (1988)Modifier

Pour les hommes comme nous, il faut être un peu plus fort, plus critique envers nous-mêmes, plus observant que les autres. Que nous sommes déjà rehaussés de ces qualités, comme le prétendent certains, ou nous en sommes dotés par notre situation, nous avons traditionnellement - et nous avons effectivement une longue et fière tradition - été un peu plus fins, un peu plus fermes, un peu plus sensibles et flexibles que les autres […] L'armure la plus facile à revêtir est toujours la cruauté. Elle vous aidera en tout. Une condescension vicieuse envers ceux sans votre force peut vous faire sentir supérieur pour un moment. Mais il faut rejeter cette armure facile. […] Jamais, Ralph, jamais pour un instant ne permettez-vous de sentir autre chose que la pitié et la sympathie profonde pour les camarades malheureux qui, effectivement, ont tombé dans la même bataille.
  • (en) For people like us it is necessary to be a bit stronger, more self-critical, more observant than the usual run. Whether we happen to come already enhanced with these qualities, as some have claimed, or whether our situation invests them in us, we have traditionally - and we do have a long and proud tradition - been a little finer, a little firmer, more sensitive and flexible than others […] The easiest armor to put on is always cruelty. That armor will, indeed, see you through everything. Vicious condescension toward those without your strength can make you feel momentarily superior. But that easy armor must be forgone. […] Never, Ralph, never for an instant permit yourself to feel anything other than pity and deepest sympathy for unfortunate comrades who have, after all, fallen in the same battle.
  • "One of Those People." Dans Untold decades: seven comedies of gay romance, Robert Patrick, éd. New York: St. Martin's Press, 1988, p. 10


Révérend Lawson : Tout ce livre ne consiste que de jeunes hommes qui font des actes homosexuelles ensemble !
Bill : Eh bien, qu'est-ce qu'ils auraient pu faire d'autre ?

  • (en)

    Reverend Lawson : This entire book is nothing but young men doing homosexual things together.
    Bill : Well, what else could they do together?

  • "Bill Batchelor Road." Dans Untold decades: seven comedies of gay romance, Robert Patrick, éd. New York: St. Martin's Press, 1988, p. 80


Révérend Lawson : Vous avez séduit ces jeunes hommes pour en faire de la pourriture !
Bob : Nous pensons que le corps humain n'est de la pourriture que quand il est un cadavre, révérend Lawson!
Bill : Nous avons aimé chaque centimètre de ces jeunes.
Bob : Chaque fois qu'on pouvait.
Bill : Et nous les avons envoyés à la guerre, puisqu'ils devaient y aller, avec chaque coin de leur corps—
Bob : Frissonnant de baisers et d'amour.

  • (en)

    Reverend Lawson : You lured those boys in here and made filth of them!
    Bob : We don't think human bodies is filth until they're corpses, Reverend Lawson!
    Bill : We loved every inch of those boys.
    Bob : Every chance we got.
    Bill : And we sent them away to war, since they had to go, with every surface of them—
    Bob : Tinglin' with kisses an' love.

  • "Bill Batchelor Road." Dans Untold decades: seven comedies of gay romance, Robert Patrick, éd. New York: St. Martin's Press, 1988, p. 86


Bob : Les gens sont venus ici [en Amérique] pour la liberté religieuse — et nous avons adoré ces jeunes.
  • (en) Bob : People came here for religious freedom, and we worshipped those boys.
  • "Bill Batchelor Road." Dans Untold decades: seven comedies of gay romance, Robert Patrick, éd. New York: St. Martin's Press, 1988, p. 87



Pas la peine de répliquer ; quoi qu'on me dise en ce moment pourrait tout aussi bien être écrit sur une courge en décomposition. Le cerveau s'en va en premier, tu sais — sauf les parties dédiées à la douleur, qui sont de toute évidence invincibles.
  • (en) Don't bother to answer back. Anything said to me at this point might as well be written on a decomposing squash. The brain goes first, you know -- except the portions dedicated to pain, which are apparently immune.
  • "Pouf Positive." Dans Untold decades: seven comedies of gay romance, Robert Patrick, éd. New York: St. Martin's Press, 1988, p. 204


Je veux tous les donner [mes disques] avant qu'un con joue du disco à mes funérailles, et le disque se met à sauter, et personne ne se rend compte, et la cérémonie dure pour l'éternité !
  • (en) I want to give it all away before some fool plays disco at my funeral, and then the record gets stuck, and nobody can tell, and the service goes on forever!
  • "Pouf Positive." Dans Untold decades: seven comedies of gay romance, Robert Patrick, éd. New York: St. Martin's Press, 1988, p. 205


Ciel! pense à tous ces grands hommes qui m'ont grignoté, et là je ne suis devenu qu'un hors d'œuvre pour un virus — une chose qui ne peut même pas se décider si elle est un animal ou une plante.
  • (en) God, think of the great men that have nibbled on me, and now I'm nothing but a snack for a virus - something that can't even decide if it's an animal or a plant.
  • "Pouf Positive." Dans Untold decades: seven comedies of gay romance, Robert Patrick, éd. New York: St. Martin's Press, 1988, p. 206


J'ai essayé de compenser en me proposant comme sujet pour des quelconques tours rigolos que la science voudrait bien essayer. Et le docteur m'a dit, « M. Wood, on ne peut pas vous utiliser comme animal expérimental. » J'ai dit, « Docteur, je suis une tapette efféminée, on m'a toujours utilisé comme ça! »
  • (en) I tried to make up by offering to be a subject for any cute tricks that science might want to try. And [the doctor] said, "Mr. Wood, we cannot use you as an experimental animal," and I told him, "Doc, I’m an effeminate queer, I’ve never been used as anything else!"
  • "Pouf Positive." Dans Untold decades: seven comedies of gay romance, Robert Patrick, éd. New York: St. Martin's Press, 1988, p. 207


Faut-il vraiment passer par les cinq étapes officielles du deuil - voyons, lesquelles ? Colère, déni, marchandage, dépression et acceptation. Bon, reculez: voici mon discours d'acceptation. Je suis maintenant et j'ai toujours été une grande tapette, responsable pour le chic dans toutes ses manifestations, et j'ai mes propres cinq étapes : insouciance, sentimentalité, sarcasme, burlesque et cochonnerie ! Ils m'ont soutenu au long de ma vie et, merde, ils me soutiendront en mourant !
  • (en) Must one go through the five official stages? What are those five stages again: "anger, denial, bargaining, depression, and acceptance." Well, back up: here comes my acceptance speech. "I am now, and I have always been a flaming faggot, responsible for style in its every manifestation. I have my own five steps: flippancy, sentimentality, sarcasm, camp, and smut. They've got me through life, and deity dammit, they'll get me through death!"
  • "Pouf Positive." Dans Untold decades: seven comedies of gay romance, Robert Patrick, éd. New York: St. Martin's Press, 1988, p. 209


Oui, tu as raison, tu as toujours raison. L'amour survivra. On n'a pas pu le tuer avec des coiffures mauves, on ne le tuera pas avec une peste. Les garçons tomberont en amour avec leurs lobes d'oreille si c'est tout ce qui reste. Parce que l'important n'était jamais vraiment le sexe, n'est-ce pas, c'était l'amour.
  • (en) You're right, you're always right, yes, yes, of course. Love will survive. They couldn't kill it with purple hair-do's, they can't kill it with a plague. Boys will fall in love with each other's earlobes if all else should fail. Because it never really was about sex, was it? It was about love.
  • "Pouf Positive." Dans Untold decades: seven comedies of gay romance, Robert Patrick, éd. New York: St. Martin's Press, 1988, p. 211


Bien, si tu as besoin de faire quelque chose, écris-moi une pièce de théâtre comique sur le sida. … Mais oui tu peux ! La plus grande blague sur nous depuis l'invention même du sexe, et avec un gag encore plus long.
  • (en) If you have to do something, write me a funny AIDS play. Sure you can. It's the biggest joke played on us since sex itself - and with the longest punch line.
  • "Pouf Positive." Dans Untold decades: seven comedies of gay romance, Robert Patrick, éd. New York: St. Martin's Press, 1988, p. 212


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :