Roger Riou

prêtre et missionnaire francais; (1909-1994)

Roger Riou, né le 15 août 1909 (au Havre) et décédé le 28 février 1994 à Rogny, est un prêtre missionnaire français, connu pour son ministère au service de l'aide au développement de l'île de la Tortue, en Haïti qu'il raconte dans un livre autobiographique.

CitationsModifier

Mais nous avions pris, en toute innocence, en toute ignorance, le goût du trafc et de la combine, cette dangereuse revanche de ceux qui n'ont rien. Dans une société organisée pour exploiter nos pères, et qui attendait, la gueule ouverte, que nous soyons assez grands pour être exploités à notre tour, nous avions découvert la faille.
  • Adieu la Tortue, Roger Riou, éd. éditions Robert Laffont, 1974, chap. Tome I, Chapitre I Un 16 août qui n'en est pas un, p. 26


Ce n'était pas de l'ambition, ni de l'arrivisme. Il faut avoir connu l'extrême misère pour savoir combien la société apparaît hiérarchisée. Du bas de la pyramide sociale, tout semble inaccessible. Et lorsqu'on est jeune, qu'on se sent plein de force, comment se soumettre à cet état de choses qui ressemble à une condamnation sans appel? Lorsque je regardais mes camarades autour de moi, je pensais à mon père, à mon frère, et je me demandais ce que cette jeunesse allait devenir... En fait, je ne le savais malheureusement que trop. Le monde ne changeait pas beaucoup.
  • Adieu la Tortue, Roger Riou, éd. éditions Robert Laffont, 1974, chap. Tome I, Chapitre VI L'appel du christ, p. 104


On me demande souvent comment les Haïtiens, sauf de rares exceptions, se résignaient à cette terreur, ne se soulevaient pas. Certes, ils l'auraient pu. Mais Duvalier les subjuguait magiquement. Il ne faut pas oublier qu'il était un grand prêtre vaudou. Il se promenait la nuit dans le palais en chasuble rouge. On parlait de sacrifices d'enfants... et j'ai pu vérifier une fois de plus les effets funestes de cette religion de la mort, de la superstition, de la terreur. C'est le vaudou qui a maintenu Duvalier au pouvoir, malgré ses exactions innombrables. Tout ce qui est inexplicable pour les Blancs a une seule et unique cause: le vaudou.
  • Adieu la Tortue, Roger Riou, éd. éditions Robert Laffont, 1974, chap. Tome III, chapitre IV Papa doc tue, La tortue vit!, p. 300-301


Un jour, j'en suis sûr, des gens mariés seront ordonnés prêtres. Le célibat est une loi d'Eglise révisable. Lorsqu'on voit les grands ensembles d'habitation de notre monde moderne, on se rend bien compte que la paroisse n'existe plus, pour ces milliers de gens réunis dans quelques bâtiments géants. Il leur faudrait un exemple parmi eux. Donné par un couple qui ait leur vie, leurs problèmes. La loi du célibat était destinée à nous rendre plus disponibles, et de fait elle a son utilité: si j'avais eu femme et enfants, jamais je n'aurais fait, pendant plus de trente ans, dans un pays déshérité, ce que j'ai pu faire. J'ai vu des pasteurs protestants admirables, certes... mails ils avaient une famille à faire vivre, des enfants à élever. Ils étaient forcément moins disponibles pour les autres. Dans l'île de la Tortue, oú j'ai passé la moitié de ma vie au milieu des malades et des crève-la-failm, il était absolument inconcevable, on le verra, que j'aie une famille autre que la grande famille des hommes qui souffrent.
  • Adieu la Tortue, Roger Riou, éd. éditions Robert Laffont, 1974, chap. Tome I, chapitre VII La vie dure, p. 130



Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :