Ouvrir le menu principal

Romain Rolland

écrivain français
Romain Rolland (1914).

Romain Rolland est un écrivain français, né à Clamecy (Nièvre) le 29 janvier 1866 et mort à Vézelay le 30 décembre 1944. Il reçut en 1916 le Prix Nobel de littérature 1915 pour son œuvre majeure, Jean-Christophe.

Le 14 juillet, 1902Modifier

Hoche : Quand l'ordre est l'injustice, le désordre est déjà un commencement de justice.
  • « Le 14 juillet », dans Théâtre de la révolution, Romain Rolland, éd. Albin Michel, 1926, p. 36

Le Théâtre du peuple, 1903Modifier

Le théâtre doit être une lumière pour l'intelligence.
  • Le Théâtre du peuple, Romain Rolland, éd. Complexe, 2003  (ISBN 2870279582), chap. Le théâtre nouveau : conditions matérielles et morales, p. 98


Jean-Christophe, 1904-1912Modifier

L'ennemi mortel de l'âme, c'est l'usure des jours.
  • Jean-Christophe, Romain Rolland, éd. P. Ollendorff, 1906, vol. 3 (« L'Adolescent »), chap. III (« Ada »), p. 247


Un héros, c'est celui qui fait ce qu'il peut.
  • Jean-Christophe, Romain Rolland, éd. P. Ollendorff, 1906, vol. 3 (« L'Adolescent »), chap. III (« Ada »), p. 302


Celui qu'on aime a tout droit contre vous, même de ne plus vous aimer.
  • Jean-Christophe, Romain Rolland, éd. P. Ollendorff, 1906, vol. 7 (« Dans la maison »), partie 2, p. 144


Créer, c'est tuer la mort.
  • Jean-Christophe, Romain Rolland, éd. P. Ollendorff, 1906, vol. 4 (« La Révolte »), partie 1 (« Sables mouvants »), p. 16


L'art n'est pas une vile pâture, livrée aux vils passants. Une jouissance, certes, et de toutes la plus enivrante. Mais elle n'est le prix que d'une lutte acharnée, et son laurier couronne la victoire de la force. L'art est la vie domptée.
  • Jean-Christophe, Romain Rolland, éd. P. Ollendorff, 1906, vol. 5 (« La Foire sur la place »), partie 1, p. 132


Musiciens d'autrefois, 1908Modifier

L'art meurt-il jamais ? Il se métamorphose, il s'adapte aux circonstances.
  • Musiciens d'autrefois, Romain Rolland, éd. Hachette, 1921, p. 7


La Vie de Tolstoï, 1911Modifier

L'art doit supprimer la violence, et seul il peut le faire. Sa mission est de faire régner le royaume de Dieu, c'est-à-dire de l'Amour.
  • La Vie de Tolstoï, Romain Rolland, éd. Hachette, 1928, p. 127


La plus belle théorie n'a de prix que par les œuvres où elle s'accomplit.
  • La Vie de Tolstoï, Romain Rolland, éd. Hachette, 1928, p. 128


Clérambault, 1920Modifier

La vérité, c'est de chercher toujours la vérité.
  • Clérambault : histoire d'une conscience libre pendant la guerre, Romain Rolland, éd. P. Ollendorff, 1920, partie 2, p. 127


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :