S.O.S. Fantômes

film sorti en 1984

S.O.S. Fantôme (Ghostbusters) est un film fantastique humoristique américain d'Ivan Reitman sorti en 1984.

Citations

modifier
Peter Venkman : Je vais ramener Mademoiselle chez elle, et lui faire une fouille complète...une fouille complète de son appartement.
  • (en) Peter Venkman : I'll take Miss Barret back to her appartement, and check her out...I'll go check out Miss Barrett's appartment.
  • Bill Murray, S.O.S. Fantômes (1984), écrit par Dan Aykroyd, Harold Ramis


Peter Venkman : On ne va pas s'en faire parce qu'on porte en toute illégalité des accélérateurs nucléaires sur nos combinaisons.
  • (en) Peter Venkman : Each of us is wearing an unlicensed nuclear acelerator on his back.
  • Bill Murray, S.O.S. Fantômes (1984), écrit par Dan Aykroyd, Harold Ramis


Peter Venkman : Il m'a tout englué.
  • (en) Peter Venkman : He slimed me.
  • Bill Murray, S.O.S. Fantômes (1984), écrit par Dan Aykroyd, Harold Ramis


Peter Venkman : On est venu ! On a vu ! Et il l'a eu dans le cul !
  • (en) We came ! We saw ! We kicked its ass !
  • Bill Murray, S.O.S. Fantômes (1984), écrit par Dan Aykroyd et Harold Ramis


Louis Tully / Le « Maître des clés »  : Je vous présente Ted et Annette Fleming. Ted a une petite affaire de shampouinage de moquette en dépôt de bilan. Et Annette vit des intérêts du licenciement placés depuis deux ans. Ils ont encore 15000 dollars à payer sur leur appart' à 8%. Des gens sans problème, quoi !
  • (en) Louis Tully / Le « Maître des clés » : Everybody, this is Ted and Annette Fleming. Ted has a small carpet-cleaning business in receivership. Annette's drawing a salary from a deferred bonus from two years ago. They got 15000 dollars left on the house at 8%. So, they're okay !
  • Rick Moranis, S.O.S. Fantômes (1984), écrit par Dan Aykroyd, Harold Ramis


Peter Venkman (à propos de Dana Barrett) : Ce n'est pas ma petite amie. Je m'y suis intéressé parce que c'est une cliente, et qu'elle dort au-dessus des couvertures; 1m20 au-dessus des couvertures.
  • (en) Peter Venkman (à propos de Dana Barrett) : She's not my girlfriend. I find her interesting because she's a client, and sleeps above the covers; four feet above her covers.
  • Bill Murray, S.O.S. Fantômes (1984), écrit par Dan Aykroyd, Harold Ramis


Peter Venkman : Il faut que je me sauve. J'ai rencard avec une revenante.
  • (en) Peter Venkman : Gotta run. Got a date with a ghost.
  • Bill Murray, S.O.S. Fantômes (1984), écrit par Dan Aykroyd, Harold Ramis


Peter Venkman : Montrons à cette salope de l'âge de pierre ce qu'on sait faire, nous les Américains.
  • (en) Peter Venkman : Let's show this prehistoric bitch how we do things downtown.
  • Bill Murray, S.O.S. Fantômes (1984), écrit par Dan Aykroyd, Harold Ramis


Dialogues

modifier

Egon Spengler : Venkman, fais un prélèvement.
Peter Venkman : C'est plus fort que toi ! Dès qu'un mec se mouche, il faut que tu gardes la morve !

  • (en)

    Egon Spengler : Venkman, get a sample.
    Peter Venkman : It's the real thin; somebody blows their nose, and you wanna a keep it?

  • Harold Ramis, Bill Murray, S.O.S. Fantômes (1984), écrit par Dan Aykroyd, Harold Ramis


Dana Barrett : C’est la chambre à coucher, mais là il ne s’est jamais rien passé.
Peter Venkman : Vraiment ? Dommage.

  • (en)

    Dana Barrett : That's the bedroom. But nothing ever happened in there.
    Peter Venkman : What a crime.

  • Sigourney Weaver, Bill Murray, S.O.S. Fantômes (1984), écrit par Dan Aykroyd, Harold Ramis


Raymond « Ray » Stantz : Spengler ! Je suis avec Venkman. Il s'est fait engluer.
Egon Spengler : Super ! Gardes-m'en un échantillon.

  • (en)

    Raymond « Ray » Stantz : Spengler ! I'm with Venkman. He got slimed.
    Egon Spengler : That's great, Ray. Save some for me.

  • Dan Aykroyd, Harold Ramis, S.O.S. Fantômes (1984), écrit par Dan Aykroyd, Harold Ramis


Raymond « Ray » Stantz : Il vaut mieux qu'on se sépare.
Egon Spengler : Excellente idée.
Peter Venkman : Oui...on fera plus de dégâts comme ça.

  • (en)

    Raymond « Ray » Stantz : I think we'd better split up.
    Egon Spengler : Good idea.
    Peter Venkman : Yeah...we can do more damage that way.

  • Dan Aykroyd, Harold Ramis, Bill Murray, S.O.S. Fantômes (1984), écrit par Dan Aykroyd, Harold Ramis


Egon Spengler : Ne jamais croiser les effluves.
Peter Venkman : Pourquoi ?
Egon Spengler : Ce serait mal.

  • (en)

    Egon Spengler : Don't cross the stream.
    Peter Venkman : Why ?
    Egon Spengler : It would be bad.

  • Harold Ramis, Bill Murray, S.O.S. Fantômes (1984), écrit par Dan Aykroyd, Harold Ramis


Janine Melnitz : Est-ce que vous croyez aux O.V.N.I., à la méta-physique, à la télépathie, à la médiumnie, à la clairvoyance, au spiristime, au mouvement télékinésique, à la transe, au méganum, au corps astral, au monstre du Loch Ness, et au mythe de l'Atlantide ?
Winston Zeddemore : Contre un chèque avec beaucoup de zéro, je peux croire tout ce que vous dites.

  • (en)

    Janine Melnitz : Do you believe in UFOs, astral projections, mental telepathy, E.S.P., clairvoyance, spirit photography, telekinetic movement, full-trance mediums, the Loch Ness monster, and the theory of Atlantis ?
    Winston Zeddemore : If there's a steady paycheck in it, I'll believe anything you say.

  • Annie Potts, Ernie Hudson, S.O.S. Fantômes (1984), écrit par Dan Aykroyd, Harold Ramis


Dana Barrett : Désirez-vous ce corps qui brûle ?
Peter Venkman : C'est la question piège ou quoi ? Dites-donc, mes roses, elles vous ont fait de l'effet.

  • (en)

    Dana Barrett : Do you want this body ?
    Peter Venkman : Is this a trick question ? I guess the roses worked, uhu ?

  • Sigourney Weaver, Bill Murray, S.O.S. Fantômes (1984), écrit par Dan Aykroyd, Harold Ramis


Janine Melnitz : Vous êtes si bon de vous occuper de ce pauvre homme. Ce qui me touche chez vous, c'est votre humanité.
Egon Spengler : Je doute qu'il s'agisse d'une homme.

  • (en)

    Janine Melnitz : You are so kind to take care of that man. You knoiw, you are a real humanitarian.
    Egon Spengler : I don't think he's human.

  • Annie Potts, Harold Ramis, S.O.S. Fantômes (1984), écrit par Dan Aykroyd, Harold Ramis


Egon Spengler : Vince, vous avez dit que vous viviez dans l'attente d'un signal. De quel signal parlez-vous ?
Louis Tully (alias Vince Klortho) : Gozer, le Grand Voyageur. Il va revenir quand il aura préconçu sa forme. Pendant la Rectification du Vuldronaï le Grand Voyageur est venu sous la forme d'un Torg. Puis pendant la troisième Réconciliation des derniers fervents du Meketrex, on a choisi pour lui une nouvelle forme, celle d'un Sloar géant. Bien des Shubs et des Zouls furent calcinés dans les profondeurs de l'énorme Sloar, en vérité, je vous le dis !

  • (en) Gozer the Traveler. He will come in one of the pre-chosen forms. During the rectification of the Vuldrini, the traveler came as a large and moving Torg ! Then, during the third reconciliation of the last of the McKetrick supplicants, they chose a new form for him: that of a giant Slor! Many Shuvs and Zools knew what it was to be roasted in the depths of the Slor that day, I can tell you !
  • Harold Ramis et Rick Moranis, S.O.S. Fantômes (1984), écrit par Dan Aykroyd et Harold Ramis


Raymond « Ray » Stantz : Où monte cet escalier ?
Peter Venkman : Au-dessus.

  • (en)

    Raymond « Ray » Stantz : Where do these stairs go ?
    Peter Venkman : They go up.

  • Dan Aykroyd, Bill Murray, S.O.S. Fantômes (1984), écrit par Dan Aykroyd, Harold Ramis


Raymond « Ray » Stantz : Spengler ! Tu vas bien ?
Egon Spengler : Comme un couloir de métro à 1h du matin.

  • (en)

    Raymond « Ray » Stantz : Spengler ! Are you okay ?
    Egon Spengler : I fell like the floor of a taxicab

  • Dan Aykroyd, Harold Ramis, S.O.S. Fantômes (1984), écrit par Dan Aykroyd, Harold Ramis


Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :