Différences entre versions de « Joseph Joubert »

2 229 octets ajoutés ,  il y a 9 ans
Ajout citations
(Ajout citations)
'''[[w:Joseph Joubert|Joseph Joubert]]''', né à Montignac (Périgord) le 7 mai 1754 et mort à Paris le 4 mai 1824, est un moraliste et essayiste français.
 
== '''''Pensées''''' ==
 
 
=== Tome 1 ===
 
{{citation|citation=Toute vérité n'est pas bonne à dire, car dite seule et isolée, elle peut conduire à l'erreur et à de fausses conséquences ; mais toutes les vérités seraient bonnes à dire si on les disait ensemble, et si l'on avait une égale facilité de les persuader toutes à la fois.}}
 
 
==== DE LA FAMILLE ET DE LA MAISON,DE LA SOCIÉTÉ, DE LA CONVERSATION, DE LA POLITESSE ET DES MANIÈRES ====
 
 
 
 
==== DE LA SAGESSE, DE LA VERTU, DE LA MORALE,DE LA RÈGLE ET DU DEVOIR ===
DE LA RÈGLE ET DU DEVOIR ====
 
 
|année d'origine=~1780-1824|tome=1|s=Pensées}}
 
==== DE LA VÉRITÉ, DE L’ILLUSION ET DE L’ERREUR. ====
 
{{citation|Ce qu’il y a de pire dans l’erreur, ce n’est pas ce qu’elle a de faux, mais ce qu’elle a de volontaire, d’aveugle et de passionné.
|année d'origine=~1780-1824|tome=1|s=Pensées}}
 
=== DE LA PHILOSOPHIE, DE LA MÉTAPHYSIQUE, DES ABSTRACTIONS, DE LA LOGIQUE, DES SYSTÈMES ===
=== '''Tome 2''' ===
 
{{citation|Ne confondez pas ce qui est spirituel avec ce qui est abstrait, et souvenez-vous que la philosophie a une muse, et ne doit pas être une simple officine à raisonnement.
==== Des Beaux-Arts ====
}}
{{Réf Livre|titre= Pensées|auteur= Joseph Joubert|éditeur= Librairie Vve Le Normant
|année= 1850|page= 313
|année d'origine=~1780-1824|tome=1|s=Pensées}}
 
{{citation|La métaphysique est bonne pour ceux qui s’égarent dans les régions supérieures ; ceux qui ne quittent pas la terre n’en ont pas besoin : la morale leur en tient lieu.
}}
{{Réf Livre|titre= Pensées|auteur= Joseph Joubert|éditeur= Librairie Vve Le Normant
|année= 1850|page= 317
|année d'origine=~1780-1824|tome=1|s=Pensées}}
 
{{citation|Défiez-vous, dans les livres métaphysiques, des mots qui n’ont pas pu être introduits dans le monde, et ne sont propres qu’à former une langue à part.
}}
{{Réf Livre|titre= Pensées|auteur= Joseph Joubert|éditeur= Librairie Vve Le Normant
|année= 1850|page= 318
|année d'origine=~1780-1824|tome=1|s=Pensées}}
 
{{citation|Avant que l’abstraction soit devenue pour l’esprit une chose qu’il puisse se représenter, et même concevoir, que de temps il lui faut ! Par combien de retouches il faut fortifier cette ombre ! Combien de gens se font abstraits pour paraître profonds ! La plupart des termes abstraits sont des ombres qui cachent des vides.
}}
{{Réf Livre|titre= Pensées|auteur= Joseph Joubert|éditeur= Librairie Vve Le Normant
|année= 1850|page= 321
|année d'origine=~1780-1824|tome=1|s=Pensées}}
 
=== DE L’ESPACE, DU TEMPS, DE LA LUMIÈRE, DE L’AIR, DE L’ATMOSPHÈRE, DES CHAMPS, DES ANIMAUX, DES FLEURS, ETC. ===
 
{{citation|Il y a, pendant la pluie, une certaine obscurité qui allonge tous les objets.
}}
{{Réf Livre|titre= Pensées|auteur= Joseph Joubert|éditeur= Librairie Vve Le Normant
|année= 1850|page= 335
|année d'origine=~1780-1824|tome=1|s=Pensées}}
 
{{citation|Les rochers sont l’excuse et l’ornement de la stérilité.
}}
{{Réf Livre|titre= Pensées|auteur= Joseph Joubert|éditeur= Librairie Vve Le Normant
|année= 1850|page= 337
|année d'origine=~1780-1824|tome=1|s=Pensées}}
 
 
=== '''Tome 2''' ===
 
==== Des Beaux-Arts ====
 
{{citation|Loin de reléguer les arts dans la classe des superfluités utiles, il faut les mettre au nombre des biens les plus précieux et les plus importants de la société humaine.
}}
 
==== De la Poésie ====
 
{{citation|Même quand le poëte parle d’objets qu’il veut rendre odieux, il faut que son style soit calme, que ses termes soient modérés, et qu’il épargne l’ennemi, conservant cette dignité qui vient de la paix d’une âme supérieure à toutes choses.
}}
 
==== Du Style ====
 
{{citation|Les mots liquides et coulants sont les plus beaux et les meilleurs, si l’on considère le langage comme une musique ; mais si on le considère comme une peinture, il y a des mots rudes qui sont fort bons, car ils font trait.
}}
 
==== Des qualités de l'écrivain et des compositions littéraires ====
 
{{citation|Dans ses ouvrages [Racine], tout est de choix, et rien n’est de nécessité. C’est là ce qui constitue son excellence.
}}
 
{{citation|La connaissance des esprits est le charme de la critique ; le maintien des bonnes règles n’en est que le métier et la dernière utilité.
{{citation|
La connaissance des esprits est le charme de la critique ; le maintien des bonnes règles n’en est que le métier et la dernière utilité.
}}
{{Réf Livre
}}
 
==== Jugements littéraires ====
 
===== Ecrivains de l'Antiquité =====
 
{{citation|Platon trouva la philosophie faite de brique, et la fit d’or.
|s=Pensées
}}
===== Ecrivains religieux =====
 
===== Ecrivains religieux =====
 
{{citation|Dans le style de Bossuet, la franchise et la bonhomie gauloises se font sentir avec grandeur. Il est pompeux et sublime, populaire et presque naïf.
 
 
===== Métaphysiciens =====
 
{{citation|Malebranche a fait une méthode pour ne pas se tromper, et il se trompe sans cesse. On peut dire de lui, en parlant son langage, que son entendement avait blessé son imagination. Tout occupé des vérités de sa chère physique, il veut absolument en faire naître la morale. Toutes ses explications sont d’un matérialiste, quoique tous ses sentiments et toutes ses doctrines fussent opposées au matérialisme. Ce Malebranche est bien hardi à se moquer des hardiesses ! Les siennes ont plus d’excès que toutes celles qu’il reprend. Il y a pourtant en lui des choses admirables ; mais ce n’est pas ce qu’on en a cité.
}}
 
===== Prosateurs, philosophes, publicistes, etc. =====
 
{{citation|Il est impossible que Voltaire contente, et impossible qu’il ne plaise pas.
}}
 
===== Poètes et Romanciers =====
 
{{citation|Racine est le Virgile des ignorants.
1 663

modifications