Différences entre versions de « Mustafa Kemal Atatürk »

fin de la maintenance
(fin de la maintenance)
 
==Discours==
 
{{citation|citation=L'homme politique qui a besoin des secours de la religion pour gouverner n'est qu'un lâche ! [...] Or, jamais un lâche ne devrait être investi des fonctions de chef de l'État.}}
{{Réf Livre|titre=Mustapha Kémal ou la mort d'un empire
|auteur=Jacques Benoist-Méchin
|éditeur=Albin Michel
|page=13
|année=1954
 
 
{{citation|citation=Il faut savoir choisir, [...], entre la révélation passée et la liberté future.}}
{{Réf Livre|titre=Mustapha Kémal ou la mort d'un empire
|auteur=Jacques Benoist-Méchin
|éditeur=Albin Michel
|page=326
|année=1954
}}
 
{{citation|citation=La République turque ne veut pas demeurer le pays des cheiks et des derviches, des confraternités et des couvents. Comme ordre, il n'y en a qu'un seul de vrai et de raisonnable — celui de la civilisation.}}
{{Réf Livre|titre=Mustapha Kémal ou la mort d'un empire
}}
 
{{citation|citation=N'est-ce pas pour le Calife, pour l'Islam, pour les prêtres et pour toute cette vermine que le paysan turc a été condamné à saigner et à mourir pendant des siècles sous toutes les latitudes et sous tous les climats ? Il est temps que la Turquie songe à elle-même, qu'elle ignore tous ces Hindous et Arabes qui l'ont menée à sa perte. Il est grand temps, je le répète, qu'elle secoue définitivement le joug de l'Islam ! Voilà des siècles que le califat se gorge de notre sang.}}
{{Réf Livre|titre=Mustapha Kémal ou la mort d'un empire
|auteur=Jacques Benoist-Méchin