Différences entre versions de « Thomas Mann »

61 octets ajoutés ,  il y a 9 ans
m
Corrections de fautes d'orthographe + ajout de liens hypertextes
(typo)
m (Corrections de fautes d'orthographe + ajout de liens hypertextes)
[[Fichier:Thomas Mann 1937.jpg|thumb|Thomas Mann en 1937]]
'''{{w|Thomas Mann}}''', né le {{datecat|6Naissance en 1875|6 juin| 1875}} à {{w|Lübeck}} et décédé le {{datecat|12Décès en 1955|12 août| 1955}} à {{w|Zurich}}, est un {{cat|écrivain}} {{personnalitécat|Personnalité allemande|allemand}}, {{cat|lauréat du Prix Nobel de littérature}} en 1929. Il grandit à {{w|Munich}} où il fit ses premières armes dans le milieu littéraire. Écrivain de la décadence, son œuvre est empreinte d'autobiographie et dépeint une bourgeoisie allemande qu'il connaît intimement. Il compte parmi ses créations les plus célèbres {{w|Les Buddenbrook : Le déclin d'une famille|''Les Buddenbrook''}} (1901), {{w|La Mort à Venise (nouvelle)|''La Mort à Venise''}} (1913) et ''{{w|La Montagne magique}}'' (1924). Par suite de la montée du nazisme, il se réfugia aux [[États-Unis]] en 1938 et ne retourna s'installer en [[Europe]] que quatorze ans plus tard.
 
 
== ''{{w|La montagneMontagne magique}}'' (''{{lang|de|Der Zauberberg}}'', {{w|1924 en littérature|1924}}) ==
{{citation|citation=Ce combat entre les puissances de la chasteté et de l'amour, — car c'est bien de cela qu'il s'agissait — comment se terminait-il ? Il se terminait apparemment par la victoire de la chasteté, de la crainte, des convenances. Le dégoût pudibond, un tremblant besoin de pureté comprimaient l'amour, le ligotaient dans les ténèbres, ne laissaient qu'en partie ces revendications confuses pénétrer dans la conscience et se manifester par des actes. Mais cette victoire de la chasteté n'était qu'une victoire apparente, qu'une victoire à la Pyrrhus, car le commandement de l'amour ne se laissait pas bâillonner, ne se laissait pas violenter, l'amour opprimé n'était pas mort, il vivait, dans la profondeur de son secret il continuait de tendre vers son accomplissement, il brisait le cercle magique de la chasteté et reparaissait, encore que sous une forme transformée et méconnaissable.}}
{{Réf Livre|titre=La Montagne magique
|collection=Le Livre de Poche}}
 
== Deutsche Hörer (1942) ==
 
{{citation|Placer sur le même plan moral le communisme russe et le nazi-fascisme, en tant que tous les deux seraient totalitaires, est dans le meilleur des cas de la superficialité, dans le pire du fascisme. ceuxCeux qui insistent sur cette équivalence peuvent bien se targuer d'être démocrates, en vérité, et au fond de leur coeurcœur, ils sont déjà fascistes ; et à coup sûr ils ne combattront le fascisme qu'en apparence et de façon non sincère, mais réserveront toute leur haine au communisme.}}
 
{{Réf Livre|titre=Deutsche Hörer
|auteur=Thomas Mann
|éditeur=in ld., ''Essays'', présenté par H. Kurzke, Fischer, Frankfurt a.M.
|année=1986
|page=271
|année d'origine=24 Octobre 1942
|collection=}}
{{Réf Livre|titre=in Staline, Histoire et critique d'une légende Noire
|auteur=[[Domenico Losurdo]]
|éditeur=Aden
392

modifications