« Cruauté » : différence entre les versions

546 octets ajoutés ,  il y a 10 ans
aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
{{citation|Certaines avaient de belles paires de fesses, de jolies poitrines. Elles avaient des cris clairs, des dents blanches, des poses étudiées. Les garçons les observaient comme du bétail et souriaient aux obscénités qu'ils échangeaient. Ils avaient des yeux vifs, des dents blanches, des manières brutales. Ce qu'ils partageaient, les uns et les autres, ce qu'évoquait leur visage, était la cruauté et l'ennui.}}
{{Réf Livre|titre=Lent dehors|auteur=[[Philippe Djian]]|éditeur=Folio|année=1993|page=192|année d'origine=1991}}
 
=== Poésie ===
==== [[Paul Eluard]] , ''Capitale de la douleur'', 1926 ====
{{Citation|citation=La cruauté se noue et la douceur agile se dénoue. L'amant des ailes prend des visages bien clos, les flammes de la terre s'évadent par les seins et le jasmin des mains s'ouvre sur une étoile.}}
{{Réf Livre|titre=Capitale de la douleur ''suivi ''de L'amour la poésie|auteur=[[Paul Eluard]]|éditeur=Gallimard|collection=Poésie|année=1966|année d'origine=1926|page=105|partie=Nouveaux poèmes|section=André Masson|ISBN=978-2-07-030095-2}}
 
=== Roman ===
30 159

modifications