Différences entre versions de « Charles Baudelaire »

775 octets supprimés ,  il y a 8 ans
 
{{citation|citation=Le visage du premier Satan était d'un sexe ambigu, et il y avait aussi, dans les lignes de son corps, la mollesse des anciens Bacchus. Ses beaux yeux languissants, d'une couleur ténébreuse et indécise, ressemblaient à des violettes chargées encore des lourds pleurs de l'orage, et ses lèvres entrouvertes à des cassolettes chaudes, d'où s'exhalait la bonne odeur d'une parfumerie ; et à chaque fois qu'il soupirait, des insectes musqués s'illuminaient, en voletant, aux ardeurs de son souffle.}}
{{Réf Livre|titre=Le Spleen de Paris|auteur=Charles Baudelaire|éditeur=Maxi-Livres|collection=Maxi-Poche Classiques Français|année=1995|année d'origine=1869|page=58|section=XXI. Les tentations ou Eros, Plutus et la Gloire|ISBN=2-87714-226-4}}
 
{{citation|citation=Le visage du premier Satan était d'un sexe ambigu, et il y avait aussi, dans les lignes de son corps, la mollesse des anciens Bacchus. Ses beaux yeux languissants, d'une couleur ténébreuse et indécise, ressemblaient à des violettes chargées encore des lourds pleurs de l'orage, et ses lèvres entrouvertes à des cassolettes chaudes, d'où s'exhalait la bonne odeur d'une parfumerie; et à chaque fois qu'il soupirait, des insectes musqués s'illuminaient, en voletant, aux ardeurs de son souffle.}}
{{Réf Livre|titre=Le Spleen de Paris|auteur=Charles Baudelaire|éditeur=Maxi-Livres|collection=Maxi-Poche Classiques Français|année=1995|année d'origine=1869|page=58|section=XXI. Les tentations ou Eros, Plutus et la Gloire|ISBN=2-87714-226-4}}
 
30 159

modifications