Différences entre les versions de « Paul-Claude Racamier »

1 476 octets ajoutés ,  il y a 9 ans
Cependant le psychotique même agit souvent sur le mode pervers, à la sortie de l'épisode critique notamment.</poem>}}
{{Réf Livre|titre=Le pervers narcissique et son complice|auteur=[[Alberto Eiguer]]|éditeur=Dunot|collection=Psychismes|année=1989|page=83|partie=II. Applications à la psychopathologie|chapitre=Psychose et perversion narcissique|section=Emprise régressive et emprise fonctionnelle|ISBN=2 10 002843 X}}
 
=== Catherine Azoulay, ''Processus de la schizophrénie'', 2002 ===
{{citation|citation=<poem>Racamier (1992) insiste quant à lui sur la force libidinale du système défensif des psychotiques mais aussi du délire permettant au fonctionnement psychique d'assurer sa survie. Pour cet auteur, dans la schizophrénie, l'activation du fantasme d'auto-engendrement entraîne une sorte d'explosion interne, fulgurante, anéantissante et triomphante et constitue ce qu'il appelle « un évènement psychique blanc : une éblouissante déflagration psychique. Ce qu'on prend pour la catastrophe, c'est exactement cet évènement psychique blanc qui fait le vide et fascine à jamais » (l'évènement psychique blanc n'équivaut pas à la psychose blanche de Donnet et Green, mais on y retrouve cette notion importante d'un court-circuit psychique « follement excitant et terriblement sidérant »).
L'évènement psychique blanc, reprend Racamier, est un cas majeur d'« orgasmes du moi », préludes aux développements délirants. Les hallucinations aussi ont un caractère orgastique.</poem>}}{{Réf Livre|titre=Processus de la schizophrénie|auteur=Catherine Azoulay/Catherine Chabert/Jean Gortais/Philippe Jeammet|éditeur=Dunod|collection=Psycho Sup|année=2002|année d'origine=2002|page=97|section=1. Formes et caractéristiques de la schizophrénie|chapitre=II « Approche psycho-pathologique et clinique de la schizophrénie (Catherine Azoulay) »|ISBN=2-10-004780-9}}
 
=== [[Alberto Eiguer]], ''Psychanalyse du libertin'', 2010 ===
30 159

modifications