Différences entre les versions de « Paul Klee »

26 octets ajoutés ,  il y a 9 ans
{{Réf Livre|titre=Journal|auteur=Paul Klee|éditeur=Grasset|collection=Les Cahiers Rouges|année=1959|année d'origine=1957|page=68|section=Journal I|ISBN=978-2-246-27913-6}}
 
{{citation|citation=Hautes maisons (jusqu'à treize étages), ruelles des plus étroites dans la vieille ville. Fraîches et malodorantes. Le soir, occupées par une foule compacte. De jour, davantage par la jeunesse. Langes flottant dans l'air comme autant de drapeaux dans une ville pavoisée. Cordes tendues entre les fenêtres qui se font face. De jour, soleil ardent sur ces ruelles, reflets métalliques de la mer là en bas, afflux de lumière de toute part ; éblouissements. A quoi s'ajoutent les résonances d'un orgue de BabarieBarbarie, pittoresque métier. Tout autour, ronde d'enfants. Le théâtre dans la réalité. Emporté avec moi assez de mélancolie par-delà le Saint-Gothard. L'influence de Dionysos sur moi n'est pas si simple.|précisions=A propos de Gênes.}}
{{Réf Livre|titre=Journal|auteur=Paul Klee|éditeur=Grasset|collection=Les Cahiers Rouges|année=1959|année d'origine=1957|page=74|section=Journal II|ISBN=978-2-246-27913-6}}
 
{{Réf Livre|titre=Journal|auteur=Paul Klee|éditeur=Grasset|collection=Les Cahiers Rouges|année=1959|année d'origine=1957|page=215|section=Journal III|ISBN=978-2-246-27913-6}}
 
{{citation|citation=Il y eut un instant où le coeur sembla s'arrêter. Mon cerveau était embrumé. Point de pensée autre que le coeur qui s'était arrêté. Ne tombe point, Moi ! Avec toi s'écroulerait le monde, et c'est par toi que vit [[Ludwig van Beethoven|Beethoven]] !}}
{{Réf Livre|titre=Journal|auteur=Paul Klee|éditeur=Grasset|collection=Les Cahiers Rouges|année=1959|année d'origine=1957|page=217|section=Journal III|ISBN=978-2-246-27913-6}}
 
30 159

modifications