« Parole » : différence entre les versions

8 octets enlevés ,  il y a 10 ans
aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
{{Choisie citation du jour|puce=*|année=2009|mois=juin|jour=1|commentaire=|}}
 
 
=== Poésie ===
==== René Daumal, ''Le Contre Ciel'', 1954 ====
{{citation|La Parole essentielle n'est […] pas affectée par les formes verbales qui tendent à l'exprimer. Car elle ne s'exprime pas directement elle-même ; elle est le Mot-de-Passe, la porte libératrice qui permet aux élans du chaos lyrique de trouver, par l'intermédiaire de l'image, les mots qui leur conviennent. La Parole ouvre la bouche du poète ; et c'est le souffle qui parle à sa place, avec autant d'approximation que l'instrument humain le permet.}}
{{Réf Livre|titre=Le Contre Ciel|auteur=René Daumal|éditeur=Gallimard|année=1954|page=35}}
 
=== Prose poétique ===
{{citation|citation=Ce frère brutal mais dont la parole était sûre, patient au sacrifice, diamant et sanglier, ingénieux et secourable, se tenait au centre de tous les malentendus tel un arbre de résine dans le froid inalliable. Au bestiaire de mensonges qui le tourmentait de ses gobelins et de ses trombes il opposait son dos perdu dans le temps. Il venait à vous par des sentiers invisibles, favorisait l'audace écarlate, ne vous contrariait pas, savait sourire. Comme l'abeille quitte le verger pour le fruit déjà noir, les femmes soutenaient sans le trahir le paradoxe de ce visage qui n'avait pas des traits d'otage.}}
{{Réf Livre|titre=Fureur et mystère|auteur=[[René Char]]|éditeur=Gallimard|collection=Poésie|année=1962|année d'origine=1948|page=39|partie=SEULS DEMEURENT (1938-1944)|section=L'absent|ISBN=2-07-030065-X}}
 
==== [[René Daumal]], ''Le Contre Ciel'', 1954 ====
{{citation|La Parole essentielle n'est […] pas affectée par les formes verbales qui tendent à l'exprimer. Car elle ne s'exprime pas directement elle-même ; elle est le Mot-de-Passe, la porte libératrice qui permet aux élans du chaos lyrique de trouver, par l'intermédiaire de l'image, les mots qui leur conviennent. La Parole ouvre la bouche du poète ; et c'est le souffle qui parle à sa place, avec autant d'approximation que l'instrument humain le permet.}}
{{Réf Livre|titre=Le Contre Ciel|auteur=[[René Daumal]]|éditeur=Gallimard|année=1954|page=35}}
 
==== [[Octavio Paz]], ''Liberté sur parole'', 1958 ====
30 159

modifications