Différences entre versions de « Robert Desnos »

14 octets ajoutés ,  il y a 8 ans
== Citations propres à l'auteur ==
=== ''Pénalités de l'enfer'', 1922 ===
{{citation|citation=<poem>Aux fortifications les douaniers ricanent à mon passage et me demandent mon permis de conduire :
— Mais je suis à pied !
Sourires mielleux, grossières insultes : Je me sauve. Ils restent sur le pas de la porte à remuer les bras et à agiter leur képi.
Or il n'y a personne dans Paris, plus personne, sauf une vieille épicière morte dont le visage trempe dans un plein compotier de sourires à la crème.</poem>}}{{Réf Article|titre=Pénalités de l'enfer|auteur=Robert Desnos|publication=Littérature Nouvelle Série|numéro=4|date=Septembre 1922|page=7}}
 
{{citation|citation=Dans la chambre de Vitrac il y a un baril de whisky ; dans celle d'[[Louis Aragon|Aragon]] un cornet à piston ; dans celle de [[Jacques Baron|Baron]] un grand nombre de petits souliers. Sur la porte de la chambre de M. et Mme Breton il y a une inscription effrayante à la craie : « Numérotez vos abatis ! » Je pénètre, la tête de [[Benjamin Péret]] est dans la glace. Je cours à l'Île déserte, une éruption volcanique l'a détruite et [[Benjamin Péret]] sur un petit môle me fait des signes et il lui pousse une barbe immense dans laquelle je m'embarrasse en essuyant mes pieds.}}{{Réf Article|titre=Pénalités de l'enfer|auteur=Robert Desnos|publication=Littérature Nouvelle Série|numéro=4|date=Septembre 1922|page=7}}
 
{{citation|citation=Le train passait rapidement. Il sauta dedans, [[Benjamin Péret|Benjamin]] sur la route des floraisons chimiques. Pas assez vite cependant car un de ses bras, le gauche, resta dans l'espace au-dessus du quai. A 500 kilomètres [[Benjamin Péret|Benjamin]] m'appelait encore pour que je le lui envoyasse. Des troupeaux piétinèrent les angélus et des tapis de cheveux de femme. A quoi bon... le bras de [[Benjamin Péret]] je l'ai laissé dans cette gare qui marque le pas. Le bras de [[Benjamin Péret]], seul dans l'espace, au-dessus du quai, indique la sortie, et au delà le grand café du Progrès et au delà...}}{{Réf Article|titre=Pénalités de l'enfer|auteur=Robert Desnos|publication=Littérature Nouvelle Série|numéro=4|date=Septembre 1922|page=8}}
30 159

modifications