Différences entre versions de « James Joyce »

2 518 octets ajoutés ,  il y a 8 ans
m
→‎Ulysse, 1922 : + citations
m (erreur)
m (→‎Ulysse, 1922 : + citations)
Il embrassa les ronds mamelons melliflons de sa croupe, chaque rond et melonneux hémisphère à son tour, et leur sillon minon marron, avec une osculation ténébreuse, prolongée, provocante, melon-odorante.</poem>}}
{{Réf Livre|titre=Ulysse|auteur=James Joyce|traducteur=Auguste Morel|éditeur=Gallimard|collection=Folio|année=1957|année d'origine=1922|page=1052|ISBN=2-07-040018-2}}
 
{{Citation|citation=L'instinct, c'est comme cet oiseau qui mourait de soif et qui a pu boire l'eau de la cruche en jetant des cailloux dedans.}}
{{Réf Livre|titre=Ulysse|auteur=James Joyce|traducteur=Auguste Morel|éditeur=Gallimard|collection=Pléiade|année=1995|année d'origine=1922|page=426|ISBN=2-07-011378-7}}
 
{{Citation|citation=Le sentimental est celui qui voudrait le profit sans assumer la dette accablante de la reconnaissance.}}
{{Réf Livre|titre=Ulysse|auteur=James Joyce|traducteur=Auguste Morel|éditeur=Gallimard|collection=Pléiade|année=1995|année d'origine=1922|page=466|ISBN=2-07-011378-7}}
 
{{Citation|citation=Ce qui importe par-dessus tout dans une œuvre d'art, c'est la profondeur vitale de laquelle elle a pu jaillir.}}
{{Réf Livre|titre=Ulysse|auteur=James Joyce|traducteur=Auguste Morel|éditeur=Gallimard|collection=Pléiade|année=1995|année d'origine=1922|page=210|ISBN=2-07-011378-7}}
 
{{Citation|citation=Le fromage fait tout digérer, sauf lui-même.}}
{{Réf Livre|titre=Ulysse|auteur=James Joyce|traducteur=Auguste Morel|éditeur=Gallimard|collection=Pléiade|année=1995|année d'origine=1922|page=194|ISBN=2-07-011378-7}}
 
{{Citation|citation=L'homme et la femme, l'amour, qu'est-ce ? Un bouchon et une bouteille.}}
{{Réf Livre|titre=Ulysse|auteur=James Joyce|traducteur=Auguste Morel|éditeur=Gallimard|collection=Pléiade|année=1995|année d'origine=1922|page=553|ISBN=2-07-011378-7}}
 
{{Citation|citation=Parbleu tout est trop cher quand on n’en a pas besoin. Voilà ce qui fait le bon commerçant. Il vous fait acheter ce qu'il a besoin de vendre.}}
{{Réf Livre|titre=Ulysse|auteur=James Joyce|traducteur=Auguste Morel|éditeur=Gallimard|collection=Pléiade|année=1995|année d'origine=1922|page=328|ISBN=2-07-011378-7}}
 
{{Citation|citation=L’Histoire est un cauchemar dont je cherche à m’éveiller.}}
{{Réf Livre|titre=Ulysse|auteur=James Joyce|traducteur=Auguste Morel|éditeur=Gallimard|collection=Pléiade|année=1995|année d'origine=1922|page=38|ISBN=2-07-011378-7}}
 
{{Citation|citation=Tous les jours rencontrent leur fin.}}
{{Réf Livre|titre=Ulysse|auteur=James Joyce|traducteur=Auguste Morel|éditeur=Gallimard|collection=Pléiade|année=1995|année d'origine=1922|page=57|ISBN=2-07-011378-7}}
 
{{Citation|citation=Dieu a fait l'aliment ; le diable, l'assaisonnement.}}
{{Réf Livre|titre=Ulysse|auteur=James Joyce|traducteur=Auguste Morel|éditeur=Gallimard|collection=Pléiade|année=1995|année d'origine=1922|page=194|ISBN=2-07-011378-7}}
 
== Autour de James Joyce ==
41

modifications