Différences entre versions de « Martin Heidegger »

101 octets supprimés ,  il y a 7 ans
m
mef.
m (mef.)
[[Fichier:Martin Heidegger for WP.jpg|thumb|upright=0.86]]
'''{{w}}''', né en 1889 et mort en 1976, est un philosophe allemand. Il est considéré comme l'un des philosophes les plus influents du XX{{e}} siècle.
 
 
{{citation|Nous pouvons utiliser les choses techniques, nous en servir normalement, mais en même temps nous en libérer, de sorte qu’à tout moment nous conservions nos distances à leur égard. Nous pouvons faire usage des objets techniques comme il faut qu’on en use. Mais nous pouvons en même temps les laisser à eux-mêmes comme ne nous atteignant pas dans ce que nous avons de plus intime et de plus propre. Nous pouvons dire « oui » à l’emploi inévitable des objets techniques et nous pouvons en même temps lui dire « non », en ce sens que nous les empêchions de nous accaparer et ainsi de fausser, brouiller et finalement vider notre être. (…) Un vieux mot s’offre à nous pour désigner cette attitude du oui et du non dits ensemble au monde technique : c’est le mot de Gelassenheit (sérénité).}}
{{Réf Livre|titre=Questions III et IV|auteur=Martin Heidegger|éditeur=Gallimard|collection=tel|année=1976|page=145}}
|auteur=Martin Heidegger
|éditeur=Gallimard
|collection=tel
|année=1976
|page=145}}
 
== ''Qu’est-ce qu’une chose, 1962'' ==
 
{{citation|Dans la mesure où chaque chose a son lieu, son moment et sa durée, il n’y a jamais deux choses semblables.}}
{{Réf Livre|titre=Qu’est-ce qu’une chose|auteur=Martin Heidegger|éditeur=Gallimard|collection=Tel|année d'origine=1962|année=2006|ISBN=2-07-071465-9|traducteur=Jean Reboul et Jacques Taminiaux|page=27}}
{{Choisie citation du jour|puce=*|année=2010|mois=janvier|jour=11}}
|auteur=Martin Heidegger
|éditeur=Gallimard
|collection=Tel
|année d'origine=1962
|année=2006
|ISBN=2-07-071465-9
|traducteur=Jean Reboul et Jacques Taminiaux
|page=27}}
{{Choisie citation du jour
|puce=*
|année=2010
|mois=janvier
|jour=11
|commentaire=
|}}
 
 
{{citation|Nous pouvons continuer de nous en tenir à ce que nous trouvons « naturel », c’est-à-dire à ce qui nous dispense de penser plus loin.}}
{{Réf Livre|titre=Qu’est-ce qu’une chose|auteur=Martin Heidegger|éditeur=Gallimard|collection=Tel|année d'origine=1962|année=2006|ISBN=2-07-071465-9|traducteur=Jean Reboul et Jacques Taminiaux|page=51}}
|auteur=Martin Heidegger
|éditeur=Gallimard
|collection=Tel
|année d'origine=1962
|année=2006
|ISBN=2-07-071465-9
|traducteur=Jean Reboul et Jacques Taminiaux
|page=51}}
 
{{citation|Ce n’est pas par des paroles que s’engagent les décisions, mais seulement par le travail.}}
{{Réf Livre|titre=Qu’est-ce qu’une chose|auteur=Martin Heidegger|éditeur=Gallimard|collection=Tel|année d'origine=1962|année=2006|ISBN=2-07-071465-9|traducteur=Jean Reboul et Jacques Taminiaux|page=52}}
{{Choisie citation du jour|puce=*|année=2011|mois=octobre|jour=16}}
|auteur=Martin Heidegger
|éditeur=Gallimard
|collection=Tel
|année d'origine=1962
|année=2006
|ISBN=2-07-071465-9
|traducteur=Jean Reboul et Jacques Taminiaux
|page=52}}
{{Choisie citation du jour
|puce=*
|année=2011
|mois=octobre
|jour=16
}}
 
 
{{citation|Déjà dans la façon de questionner parle l’histoire.}}
{{Réf Livre|titre=Qu’est-ce qu’une chose|auteur=Martin Heidegger|éditeur=Gallimard|collection=Tel|année d'origine=1962|année=2006|ISBN=2-07-071465-9|traducteur=Jean Reboul et Jacques Taminiaux|page=52}}
|auteur=Martin Heidegger
|éditeur=Gallimard
|collection=Tel
|année d'origine=1962
|année=2006
|ISBN=2-07-071465-9
|traducteur=Jean Reboul et Jacques Taminiaux
|page=52}}
 
{{citation|Le pur et simple passé n’épuise pas ce qui a été. Ce qui a été continue d’être […].}}
{{Réf Livre|titre=Qu’est-ce qu’une chose|auteur=Martin Heidegger|éditeur=Gallimard|collection=Tel|année d'origine=1962|année=2006|ISBN=2-07-071465-9|traducteur=Jean Reboul et Jacques Taminiaux|page=54}}
|auteur=Martin Heidegger
|éditeur=Gallimard
|collection=Tel
|année d'origine=1962
|année=2006
|ISBN=2-07-071465-9
|traducteur=Jean Reboul et Jacques Taminiaux
|page=54}}
 
{{citation|Le repos n’est que mouvement se retenant en soi, souvent plus inquiétant que le mouvement même.}}
{{Réf Livre|titre=Qu’est-ce qu’une chose|auteur=Martin Heidegger|éditeur=Gallimard|collection=Tel|année d'origine=1962|année=2006|ISBN=2-07-071465-9|traducteur=Jean Reboul et Jacques Taminiaux|page=54}}
|auteur=Martin Heidegger
|éditeur=Gallimard
|collection=Tel
|année d'origine=1962
|année=2006
|ISBN=2-07-071465-9
|traducteur=Jean Reboul et Jacques Taminiaux
|page=54}}
 
{{citation|La philosophie compte parmi les plus originels des efforts humains.}}
{{Réf Livre|titre=Qu’est-ce qu’une chose|auteur=Martin Heidegger|éditeur=Gallimard|collection=Tel|année d'origine=1962|année=2006|ISBN=2-07-071465-9|traducteur=Jean Reboul et Jacques Taminiaux|page=69}}
|auteur=Martin Heidegger
|éditeur=Gallimard
|collection=Tel
|année d'origine=1962
|année=2006
|ISBN=2-07-071465-9
|traducteur=Jean Reboul et Jacques Taminiaux
|page=69}}
 
== ''Interview du [[w:Der Spiegel|Spiegel]]'', 1966 ==
{{citation|citation=Je vois la tâche de la {{w|pensée}}, comme un moyen pour l'homme d'atteindre une relation satisfaisante avec la technicité. Le [[Nazisme|National Socialisme]] a pris cette direction. Mais ces personnes étaient bien trop peu équipées pour permettre à la pensée d'aboutir à une relation vraiment explicite à ce qui arrive aujourd'hui et qui est en train d'émerger depuis les 300 dernières années.
|original=I see the situation of man in the world of planetary technicity not as an inexitricable and inescapable destiny, but I see the task of thought precisely in this, that within its own limits it helps man as such achieve a satisfactory relationship to the essence of technicity. National Socialism did indeed go in this direction. Those people, however, were far too poorly equipped for thought to arrive at a really explicit relationship to what is happening today and has been underway for the past 300 years.|langue=en|précisions=Interview recueilli en 1966 sous la condition d'une publication posthume, qui fut réalisée en 1976 par {{w|Der Spiegel}}.}}
{{Réf Livre|titre=Risk and Meaning|auteur=Nicolas Bouleau|éditeur=[[w:Axel Springer Verlag|Springer]]|année=2011|page=102|ISBN=978-3-642-17646-3|traducteur=Dené Oglesby & Martin Crossley|auteur de la contribution=Martin Heidegger|titre de la contribution=Gestalt Structure Pattern|traducteur de la contribution=William Richardson|année de la contribution=1966|langue=en}}
|langue=en
|précisions=Interview recueilli en 1966 sous la condition d'une publication posthume, qui fut réalisée en 1976 par {{w|Der Spiegel}}.
}}
{{Réf Livre|titre=Risk and Meaning
|auteur=Nicolas Bouleau
|éditeur=[[w:Axel Springer Verlag|Springer]]
|année=2011
|page=102
|ISBN=978-3-642-17646-3
|traducteur=Dené Oglesby & Martin Crossley
|auteur de la contribution=Martin Heidegger
|titre de la contribution=Gestalt Structure Pattern
|traducteur de la contribution=William Richardson
|année de la contribution=1966
|langue=en
}}
 
{{autres projets|w=Martin Heidegger}}