Différences entre versions de « Charles Baudelaire »

399 octets ajoutés ,  il y a 6 ans
+ 1 (issu de Figures de style)
(+ 1 (issu de Figures de style))
(+ 1 (issu de Figures de style))
{{citation|citation=Le gros Satan, tapait avec son poing sur son immense ventre, d'où sortait alors un long et retentissant cliquetis de métal, qui se terminait en un vague gémissement fait de nombreuses voix humaines. Et il riait, en montrant impudemment ses dents gâtées, d'un énorme rire imbécile, comme certains hommes de tous les pays quand ils ont trop bien dîné.}}
{{Réf Livre|titre=Le Spleen de Paris|auteur=Charles Baudelaire|éditeur=Maxi-Livres|collection=Maxi-Poche Classiques Français|année=1995|année d'origine=1869|page=60|section=XXI. Les tentations ou Eros, Plutus et la Gloire|ISBN=2-87714-226-4}}
 
{{citation|citation=Le voici qui, à la clarté sombre des réverbères tourmentés par le vent de la nuit, remonte une des longues rues tortueuses et peuplées de petits ménages de la montagne Sainte-Geneviève. }}
{{Réf Livre
|titre=Petits poèmes en prose – Les Paradis artificiels
|auteur=Charles Baudelaire
|éditeur=Michel Levy Frères
|année=1869
|page=358
|s=Petits Poèmes en prose}}
 
=== ''Salon de 1859'' ===