Différences entre les versions de « Albert Gelin »

1 050 octets ajoutés ,  il y a 8 ans
m
m (→‎L'homme selon la Bible, coll. « Foi vivante » n°75 : L'Apocalypse dite d'Esdras (4e livre d'Esdras))
|année=1949
|page=69-70}}
 
== ''Aggée Zacharie Malachie'', Traduction biblique, 1948, 1951² ==
{{citation|citation=Le retour, inauguré par l'édit de Cyrus, ne donna pas une consistance politique à Juda, qui ne redevint une minuscule province de l'Empire perse qu'au temps de Néhémie. Des hauts commissaires à mandat temporaire restaurèrent l'autel et le Temple, redonnant au Judaïsme sa base essentielle. Des prophètes furent là pour guider et expliquer cette reconstitution du Yahvisme. Le mouvement vint d'eux : n'ont-ils pas toujours été en Israël l'autorité décisive ?
<br />Les prophètes allaient bientôt disparaître et les nôtres [Aggée Zacharie Malachie] sont les derniers. Mais avant de s'effacer le prophétisme mettra une dernière fois l'accent sur les valeurs religieuses et morales constitutives du Yahvisme et prendra position devant les deux grandes institutions de l'avenir. Ainsi il reliera les lendemains aux hiers.}}
{{Réf Livre|titre=Aggée Zacharie Malachie
|auteur=Albert Gelin (traducteur)
|éditeur=Cerf
|année=1951²
|page=8}}
 
== Les livres prophétiques postérieurs ==
156

modifications