« Aristote » : différence entre les versions

Aucun changement de taille ,  il y a 8 ans
m
(ajout puce citation choisie)
== ''{{w|Éthique à Nicomaque|Éthique à Nicomaque}}'' ==
{{citation|Tous les arts, toutes les recherches méthodiques de l'esprit, aussi bien que tous nos actes et toutes nos décisions réfléchies semblent toujours avoir en vue quelque bien que nous désirons atteindre ; et c'est là ce qui fait qu'on a parfaitement défini le bien quand on a dit qu'il est l'objet de tous les vœux.}}
{{Réf Livre|référence=Éthique à Nicomaque/Le Livre de Pochepoche|partie=1 « Théorie du bien et du bonheur »|chapitre=1|section=§ 1|page=35}}
{{Choisie citation du jour|puce=*|année=2014|mois=janvier|jour=1}}
 
 
{{citation|Il est d’un esprit éclairé de ne demander la précision pour chaque genre de sujets, que dans la mesure où la comporte la nature même de la chose qu’on traite ; et il serait à peu près aussi déplacé d’attendre une simple probabilité du mathématicien que d’exiger de l’orateur des démonstrations en forme.}}
{{Réf Livre|référence=Éthique à Nicomaque/Le Livre de Pochepoche|partie=1 « Théorie du bien et du bonheur »|chapitre=2|section=§ 17|page=39}}
 
{{citation|Le bonheur, avons-nous dit, est une certaine activité de l’âme conforme à la vertu.}}
{{Réf Livre|référence=Éthique à Nicomaque/Le Livre de Pochepoche|partie=1 « Théorie du bien et du bonheur »|chapitre=7|section=§ 7|page=61}}
 
{{citation|[…] les vertus ne sont pas en nous par l’action seule de la nature, et elles n’y sont pas d’avantage contre le vœu de la nature ; mais la nature nous en a rendus susceptibles, et c’est l’habitude qui les développe et les achève en nous.}}
{{Réf Livre|référence=Éthique à Nicomaque/Le Livre de Pochepoche|partie=2 « Théorie de la vertu »|chapitre=1|section=§ 3|page=78}}
 
{{citation|[…] la vertu est ce qui nous dispose à l’égard des peines et des plaisirs, de telle façon que notre conduite soit la meilleure possible ; le vice est précisément le contraire.}}
{{Réf Livre|référence=Éthique à Nicomaque/Le Livre de Pochepoche|partie=2 « Théorie de la vertu »|chapitre=3|section=§ 6|page=84}}
 
{{citation|[…] la plaisanterie de l’homme libre ne ressemble point à celle de l’esclave, pas plus que celle de l’homme bien élevé ne ressemble à celle de l’homme sans éducation.}}
{{Réf Livre|référence=Éthique à Nicomaque/Le Livre de Pochepoche|partie=4 « Analyse de différentes vertus »|chapitre=8|section=§ 5|page=186-187}}
 
{{citation|[…] l’individu est son propre ami plus étroitement que qui que ce soit ; et c’est lui-même surtout qu’il devrait aimer.}}
{{Réf Livre|référence=Éthique à Nicomaque/Le Livre de Pochepoche|partie=9 « Théorie de l’amitié (suite) »|chapitre=8|section=§ 2|page=378}}
 
== ''{{w|Métaphysique (Aristote)|Métaphysique}}'' ==
275

modifications