Différences entre les versions de « Candide, ou l'Optimisme »

{{citation|Rien n'était si beau, si leste, si brillant, si bien ordonné que les deux armées. Les trompettes, les fifres, les hautbois, les tambours, les canons formaient une harmonie telle qu'il n'y en eut jamais en enfer.}}
{{réf Livre|titre=Candide, ou l'Optimisme
|auteur=Voltairediderot
|éditeur=Laroussebibliocollège
|année=2000
|page=42